Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 08Article 565889

General News of Friday, 8 January 2021

Source: www.camerounweb.com

Enchaîné et torturé, le militant du MRC Serges Nana brise le silence

Libéré de prison en début du mois de décembre 2020 dernier, le militant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Serge Nana revient sur les actes de torture dont il a été victime lors de ses onze mois de détention.

Interpelé à Bangangté, dans la région de l'Ouest du Cameroun, lors des "marches blanches" organisées par le président nationale du MRC, le Prof Maurice Kamto le 26 janvier 2019, pour revendiquer "sa victoire volée" à l'issue du scrutin présidentielle, Serges Nana a été conduit à la Division régionale de la police judiciaire de l'Ouest. Il a été ensuite transféré à la Direction générale de la police judiciaire à Yaoundé puis placé en détention provisoire à la prison centrale de Kondengui.

14 JOURS AVEC CHAINES

L'activiste politique revient sur son séjour au Secrétariat d'Etat à la Défense (SED) des suites d'une émeute survenue à la prison de Yaoundé. Il y a été conduit avec une dizaine de militants du MRC.
"Tout le monde y a été torturé. On nous versait de l'eau, on nous tabassait, on frappait nos genoux, nos tibias avec la matraque. On utilisait aussi des câbles de courant pour nous fouetter" a-t-il déclaré.

En plus de ces instruments de torture, les bourreaux de Serge Nana "se sont servis de la crosse du fusil pour lui frapper la cheville du pied gauche". L'enseignant de 35 ans a aussi subi des sévices sur sa partie intime.
"Je dois faire un bilan de santé médical, parce que j'ai des problèmes érectiles. J’ai du mal à 'me lever' (retrouver l'érection, ndlr). Ils frappaient mes testicules avec du caoutchouc, en me demandant si le MRC nous avait donné de l'argent pour la marche" précise-t-il.

Transféré à la prison de Mfou, il a été enchainé pendant 14 jours. Le responsable pénitencier l'accusait d'avoir diffusé sur la toile, des informations dénonçant l'arnaque des détenus à ladite prison.
"Ils m'ont enchainé pendant 14 jours dans une cellule qui n'avait pas de fenêtre, où il n'y avait pas la moindre lumière. J'en suis sorti avec des hématomes et des mycoses sur la peau. On m'a prescrit des médicaments que j'ai acheté." a-t-il déclaré. Ceci l'a poussé à effectuer des examens en neurologie, en diabétologie et traumatologie dans de différents centres de santé de Bafoussam. Les résultats révèlent "un trauma à la cheville gauche, des crampes dans les orteils, DT2 en déséquilibre glycémique, hyper uricémie et hypo magnésium".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter