Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 20Article 581509

General News of Saturday, 20 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Emprisonné depuis 2017, un pasteur demande justice

La santé du pasteur Babila Vena s’est détériorée à la prison centrale de Kondengui à cause du mauvais traitement qui lui a été infligé par l’armée.

«Je souffre de douleurs gastriques et rachidiennes sévères dans le bas du dos. Cela a commencé en octobre 2017 à la suite de la torture qui m'a été infligée par l'armée. J'ai été attaché sur un véhicule de Kumba dans le sud-ouest à Yaoundé et sévèrement frappé par des soldats tout au long du voyage », a-t-il déclaré Info le vendredi 19 mars 2021.

« Je dois rencontrer un spécialiste des os… mais tout ici dans la prison est compliquée. Étant donné que je n'ai pas d'argent, ce n'est pas facile. Quand j'ai un rendez-vous pour voir le médecin, les délais pour obtenir l'autorisation entravent le processus ».
Pour l'homme de 29 ans, il est allé à l'hôpital sans amélioration significative.

Arrêté le 7 octobre 2017 à Kumba, département Meme dans la région du Sud-ouest du Cameroun, le pasteur Babila Vena; l, pasteur fondateur de Grace Embassy à Kumba dit avoir été jugé au tribunal militaire de Yaoundé une fois - le 1er mars 2021, soit près de quatre ans après Son arrestation à Kumba par l'armée.

«J'ai été empaqueté, torturé et emmené de Kumba dans une pièce dans un lieu inconnu du 7 octobre au 21 décembre 2017 avant d'être envoyé à la police judiciaire de Yaoundé».

Le 5 janvier 2018, Babila Vena a été inculpée de sécession, de révolution et d'insurrection au tribunal militaire de Yaoundé et emmenée à la prison centrale de Kondengui le même jour. Il n'a eu l'occasion de plaider non coupable que le 1er mars 2021 devant le même tribunal.

Interrogé sur la raison de son arrestation à Kumba, le pasteur Vena a déclaré: «Je ne sais pas pourquoi j'ai été arrêté mais je sais que les militaires recherchaient une certaine Babila âgée de 45 ans. Ils sont venus dans le quartier et m'ont demandé, à moi et à d'autres personnes, et nous avons dit que nous ne connaissions pas l'homme. À ce moment-là, j'avais 25 ans. Je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai été arrêté après toutes ces années
Arrêtée en octobre 2017, Babila Vena, un ingénieure en informatique spécialisé dans la création de sites Web, d'applications mobiles et de bureau explique comment les membres de sa famille ne savaient où il se trouvait que le 23 décembre 2017 après trois mois de recherche.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter