Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 21Article 597952

xxxxxxxxxxx of Friday, 21 May 2021

Source: camerounweb.com

Emprisonné à Kondengui pour extrême violence conjugale, il sort et défigure sa mère

•Un jeune homme du nom de Marcel Ndi a défiguré sa mère.

•Il est actuellement dans une cellule au commissariat de Yaoundé 6è.

•Il a été enfermé quelques mois plus tôt pour avoir repassé les seins de sa femme.


Après avoir purgé sa peine à la prison centrale de Kondengui pour repassage au fer des seins de sa femme, Ndi Marcel(un récidiviste visiblement) a récemment été libéré et a regagné son domicile. Mais une fois chez lui, il décide de défigurer sa propre mère pour des raisons que nous ignorons encore.

Selon les informations glanées par la rédaction de camerounweb, M. Marcel est un multirécidiviste connu pour sa violence. Mais les cibles préférées de ce maître de karaté ce sont les femmes, notamment sa conjointe et sa génitrice.

Marcel 'avait été envoyé à Kondengui où il a passé seulement 6 mois après avoir repassé les seins de sa femme. Sorti de prison il y a quelques jours, il est allé défigurer sa mère mercredi dernier au quartier manguier à Yaoundé, plongeant de nouveau tout le secteur dans la peur', nous informe une source.

Cette dernière nous renseigne également que le sieur Marcel est entre las mains de la police de Yaoundé 6ème.

La violence conjugale est un secret de polichinelle dans les couples camerounais, même si certains finissent par être révélés au grand jour. Une petite enquête réalisée à Douala, capitale économique du Cameroun en 2015, révèle que 4 femmes sur 10 sont battues au moins deux fois par mois par leurs conjoints.

Cette mini étude révèle également que la plupart de ces femmes refusent pourtant de se plaindre à la justice.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter