Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 08Article 596209

xxxxxxxxxxx of Saturday, 8 May 2021

Source: camerounweb.com

Emeutes de Foumbot : la justice prise en fragrant délit de mensonge

La justice prise en fragrant délit de mensonge. Alors que la population affirme qu’un détenu malade est décédé à la prison de Foumbot, les autorités judiciaires soutiennent que est mort à l’hôpital de la ville.

La justice prise en fragrant délit de mensonge. Alors que la population affirme qu’un détenu malade est décédé à la prison de Foumbot, les autorités judiciaires soutiennent que le concerné est mort à l’hôpital de la ville. Les émeutes qui ont eu lieu dans cette ville conduit l’incendie du tribunal de première instance de cette ville. Selon Abdel, «un vendeur de médicaments est mort en prison à Foumbot parce que le procureur a refusé de l'admettre à l'hôpital. La population en furie a mis le feu au palais de justice. Elle a aussi tenté de libérer les prisonniers. Le corps du détenu déposé à l'hôpital après son décès a été récupéré par la foule et exposé au carrefour maquisard. Toute la foule réunie a demandé le départ du procureur » témoigne notre source.

Une version des faits en opposition totale avec celle relatées par les autorités judiciaires. Une source qui a requis l’anonymat au tribunal de première instance de Foumbot affirme que : « le détenu qui avait déjà été condamné à trois ans d’emprisonnement ferme n’est pas décédé à la prison de Foumbot. Il avait été admis quelques jours avant à l’hôpital, à sa demande et y a rendu l’âme ». Mais cette version n’est pas confirmé auprès du corps sanitaire qui n’ pas répondu à la question de savoir si le détenu avait été admis à l’hôpital.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter