Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 07 23Article 468273

Opinions of Tuesday, 23 July 2019

Journaliste: Ngan Ngan

Emeutes à Kondengui: Laurent Esso, véritable artisant de la 'tuerie'

Des prisonniers, commençant par ceux venant du NO/SO, pour la majorité en détention provisoire, et cela bien longtemps, dans une prison qui explose en effectif, ont fait part de leur courroux hier. Et ils n'ont que demandé à parler au ministre de la justice, pour lui faire part de leur situation.
Vous êtes au Cameroun, Mr Laurent Esso, vous avez eu toute la journée. Vous auriez pu y aller calmer la situation, y aller vous échanger avec eux. Ça vous enlève quoi?

Mais que non, vous êtes entré au contraire dans une conspiration macabre, pour pénétrer la prison la nuit, lourdement armé, contre des prisonniers sans armes, des prisonniers qui n'ont que crié leur détresse.

Aujourd'hui on nous parle de morts après cette Intervention, des morts de trop, de nouveaux morts. Maintenant on n'attend mm plus d'aller raser leurs villages. On vient pénétrer la prison et tuer sur place.

Vous êtes responsables. Mr Laurent Esso. Certainement pour vous c'est moins grave que la perturbation du séjour de votre Chef sous financement du contribuable.

Et la situation reste certainement tendue. Arrêtez. Mais vraiment, homme au marteau ne voit que des clous partout?

Vous êtes donc content de votre œuvre? Le MINDEF est alors content d'avoir "maitrisé" la situation? Vous avez fait un rapport à votre Chef? Il est content de vous? La prochaine titrologie de cette presse complice qui aussi voit tuer des compatriotes sans broncher sera quoi?

Le Chef Mbombo Njoya est content ? Mr Ngole est content? Mr Niat Njifendi et d'autres encore, ils sont tous contents?

Ahh oui, bravo. Vous tuez vos enfants maintenant directement dans Nkodengui. Bravo, respect. Quel exploit cher Ministre de la Justice. Quel exploit ! Votre famille est certainement fière de vous. Regardez dans le miroir, et dites-nous un peu ce que vous voyez

Vos mains ont du sang cher Ministre, et ce fut des pères de vie inutile, une énième fois.

Ooo que ça fait mal !!