Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 29Article 545179

General News of Tuesday, 29 September 2020

Source: Actu Cameroun

Elections régionales : le RDPC obtient 2.790 délégués régionaux avant le scrutin

Le rassemblement démocratique du peuple camerounais est seul en lice dans 31 circonscriptions électorales sur 58.
La session de plein droit du Conseil électoral d’Elections Cameroon s’est ouverte dimanche 27 septembre dernier. Certes les membres de l’instance que dirige Enow Abrams Ebge ne sont pas à leur premier exercice de vérification des candidatures. Mais, les élections se suivent mais ne se ressemblent pas. En tout cas, les élections du 6 décembre prochain seront une grande première, y compris pour les membres du ‘ Conseil électoral.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le président de l’instance a tenu à préciser que « c’est un exercice dynamique auquel vous êtes déjà aguerris et suffisamment outillés, bien qu’ils regorgent quelques particularités inhérentes à la spécificité de cette élection régionale que nous organisons dans notre pays pour la première fois ».

L’autre conséquence de ce coup d’essai c’est que toutes les conditions prévues par le Code électoral pourraient ne pas être respectées. Ce pourrait être le cas du respect de la parité et des composantes sociologiques. Le Conseil électoral pourrait recourir à une « approche de flexibilité dans la prise en compte des composantes sociologiques et du genre », a indiqué Ertow Abrams Egbe.



C’est donc au soir du 7 octobre prochain que l’on sera fixé sur les noms des personnalités devant constituer les différents collèges électoraux pour les élections du 6 décembre 2020. Les candidats sont donc dans l’expectative. En attendant la sentence du Conseil électoral qui doit vérifier la régularité des dossiers de campagne déposés à la Direction générale des élections puis transmis au Conseil électoral, l’on a déjà une idée sur le nombre des partis en compétition. Ce qui fait que dans certaines circonscriptions, l’on peut déjà savoir quel parti l’emportera puisqu’il n’y aura pas de compétition.

Selon des sources dignes de foi, une dizaine de partis au total ont investi des candidats pour les délégués des départements et autant pour le commandement territorial. Le Conseil électoral en décidera. Avant cela, il est déjà certain qu’il n’y aura pas match dans 31 circonscriptions électorales. Et pour cause, seul le rassemblement démocratique du peuple camerounais y a fait acte de candidature selon nos informations. Etant donné que la loi prévoit 70 délégués régionaux par circonscription la présence exclusive du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans 31 circonscriptions lui confère une avance de 2 790 délégués régionaux sur ses concurrents.

En ce qui est du commandement traditionnel, nos sources indiquent qué la concurrence aura lieu dans 24 circonscriptions sur 58. Rien de surprenant lorsqu’on sait qu’au terme des dernières élections municipales, le parti au pouvoir avait largement profité du boycott lancé par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) pour conforter son poids dans les exécutifs communaux. Un avantage que le parti au pouvoir capitalise aujourd’hui.

Rappelons que les conseillers régionaux sont les délégués des départements, élus au suffrage universel indirect par un collège électoral composé des conseillers municipaux et les représentants du commandement traditionnel. Ceux-ci sont élus par leurs pairs de 1er, 2ème et 3ème degré autochtones, d’après les articles 243 et 248 du code électoral camerounais.

Ces élections régionales devraient permettre délire 900 conseillers régionaux à travers le Cameroun dont 70 délégués départementaux et 20 représentants du commandement traditionnel dans chaque région. Elles viennent parachever le processus de décentralisation prévu dans la constitution du 18 janvier 1996. Avant, il y a eu la mise sur pied du Sénat en 2013 et les choses sont enclenchées pour que les Conseils régionaux voient le jour au soir dir6 décembre prochain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter