Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 12Article 548257

Politique of Monday, 12 October 2020

Source: 24cameroun.com/

Elections régionales : le RDPC accusé de tribalisme à l'Est

Le Tribunal administratif de Bertoua a été saisi pour annuler la liste des candidats de la Kadey.
Même à l’Est du Cameroun, les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) se plaignent de leur parti politique. De ce côté, le parti du Renouveau est accusé de tribalisme pour les élections régionales qui auront lieu le 6 décembre 2020. D’ailleurs, un militant de la formation politique le dénommé Mouhammadou Moustapha, originaire de la localité de Kentzou, a saisi le Tribunal administratif de Bertoua. Il se trouve qu’étant candidat de la communauté Bororo, il a été recalé par la Commission d’investiture du RDPC. Il demande donc l’annulation de la liste des candidats de la Kadey.

«En prélude à cette élection annoncée pour le 6 décembre 2020, le plaignant avait constitué son dossier d’investiture et déposé dans la circonscription électorale de Batouri le 15 septembre dernier. Mais, c’était sans compter avec les mauvaises pratiques du RDPC. Dans sa requête adressée au Tribunal administratif et dont Le Messager a pu trouver copie, Mouhammadou Moustapha déclare que sa candidature a été rejetée pour des raisons « tribales »», apprend-on dans les colonnes de notre confrère Le Messager édition du 12 octobre 2020, parue en kiosque.

Mouhammadou Moustapha déclare détenir même la preuve de sa disqualification. Il s’agit d’un enregistrement audio de la présidente de section RDPC de Batouri qui dure 36 secondes. Ledit enregistrement s’est retrouvé dans les réseaux sociaux. Dans cet élément sonore, Mme Françoise Angouing martèle qu’aucun nom d’un allogène ne doit figurer sur la liste des candidats du département de la Kadey.


«J’ai bien dis que les allogènes sont déjà au Conseil municipal. Cette histoire de vouloir les ramener au Conseil régional ne tient pas la route parce qu’on veut gérer ses micmacs de copinage, Madame Angouing n’est pas venue ici pour nuire à qui que ce soit, mais pour porter les intérêts des Kako. Je dis bien que c’est ce peuple qui m’a désignée présidente de section RDPC à Batouri. Vous n’allez pas toucher cette donnée. C’est moi qui vous le dis. Et quiconque va s’amuser avec cette donnée payera le prix parce que nous avons tous nos ancêtres ici», peut-on lire dans les colonnes de notre confrère Le Messager.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter