Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 24Article 543988

General News of Thursday, 24 September 2020

Source: L'Anecdote N°1126

Elections régionales : la sélection des candidats divise

Le dépôt ce jour des candidatures retenues par le Rdpc à Elecam est loin de faire l’unanimité. Des postulants recalés dénoncent outre le marchandage qui a animé les opérations de sélection, mais aussi des arrangements malsains à l’effet de zigouiller certains prétendants.

Tout avait pourtant bien commencé quand le 10 septembre dernier, le président national du Rdpc dans une circulaire, peignait le profil idéal des candidats devant représenter sa formation politique à ces élections. Pour Paul Biya, le travail de la Commission nationale d’investitures présidée par le secrétaire général du Comité central, se devait de ne retenir que « des femmes, des hommes et des jeunes à la maturité politique avérée, au loyalisme éprouvé envers le parti et ses idéaux, défenseurs résolus des institutions et des valeurs de la République ».

Une exigence que l’équipe à Jean Nkueté n’a vraisemblablement pas prise en compte à en croire certaines sources internes au parti qui manifestent depuis lors, leur mécontentement quant au non-respect des consignes présidentielles. Pour beaucoup de recalés, le processus aura été jalonné de tractations de coulisses avec en toile de fond, le marchandage des places.

« Le président national a beau, à chaque élection, fixer des critères de sélection des candidats, il se trouvera toujours des gens au militantisme tiède, sans état de service au sein du parti et parfois trainant des casseroles pour passer entre les mailles et obtenir l’onction de la hiérarchie. Le parti est miné par la corruption », fulmine un militant dont la candidature a été rejetée. Un autre postulant écœuré d’ajouter : « la corruption et le monnayage font partie des usages courants des opérations d’investiture des candidats du parti. Et à tous les niveaux.

Beaucoup de militants sont devenus maires ou députés je 9 février dernier en déliant tes cordons de leur bourse »-.

Au-delà de ces récriminations, certaines indiscrétions annoncent des batailles feutrées entre personnalités bien connues du sérail. Il se susurre que l’objet de la discorde serait la présidence du Conseil régional du Centre. En sourdine, une opposition entre les pontes du département de la Lékié et ceux du Mfoundi fait perdre depuis peu, le sommeil au sommet du Rdpc, affirme une autre source crédible.

Pour cette élection du 6 décembre à venir, certains cadres du parti regrettent que le nerf de la guerre se soit invité dans un processus qui n’aurait jamais dû cesser d’être politique pour épouser les contours d’un marchandage. Ce courant convoque l’arbitrage de Paul Biya pour désamorcer cette bombe qui risque, si rien n’est fait, de creuser davantage le sillon de la division pouvant conduire à une implosion.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter