Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 09Article 540484

General News of Wednesday, 9 September 2020

Source: 237actu.com

Elections régionales: Cabral Libii et Eric Kingue s'allient contre Maurice Kamto

Le président national du PCRN Cabral Libii, et Paul Eric du MPCN, mobilisent déjà leurs troupes en vue des prochaines élections régionales.

La toute prémière élection des Conseillers régionaux se tiendra le 6 décembre 2020. Le président de la République, Paul Biya, a signé ce 7 septembre 2020, le décret portant convocation des collèges électoraux.

Ce décret présidentiel a sonné comme une réponse claire à Maurice Kamto, le leader du MRC, qui a tendu la main aux partis politiques, entre autres, pour faire un front commun qui va déloger Paul Biya de son fauteuil, si les élections régionales sont organisées avant la reforme consensuelle du système électorale et la résolution de la crise anglophone.

Mais l’appel de Maurice Kamto n’a pas reçu l’onction de Paul Eric Kingue et Cabral Libii, encore moins de Serges Espoir Matomba, tous de leaders bien connus du landernau politique camerounais.

Cabral Libii

A la suite du décret du Président de la République, Cabral Libii, dans une note circulaire, a donné tous les détails à ses partisans, indiquant par ailleurs que toutes les activités et opérations relatives à la participation du PCRN à ces élections, seront supervisées sur l’étendue du territoire par la « commission Nationale de coordination des régionale ».

Matomba

Serges Espoir matomba lui, a exulté, indiquant qu’avec ces élections, le Cameroun parachève son processus de décentralisation, retenue comme l’une des solutions à la crise anglophone.

« Nous prendrons donc part à ces échéances électorales et par conséquent nous invitons les camerounais à prendre activement part à ces élections régionales », a déclaré le candidat classé avant-dernier à la présidentielle de 2018 avec un score de 0,54 %.


Paul Eric Kingue

Paul Eric Kingue quant à lui, a tout d’abord tourné en dérision Maurice Kamto, avant d’inviter les partisans de son ancien allié à passer à la guillotine, si la pilule de la convocation du corps électoral est difficile à avaler. Il surtout invité les autorités à prendre les mesures draconiennes contre Maurice Kamto qui selon lui, veut mettre le pays à feu et à sang.

Maurice Kamto

Juste après la convocation du corps électoral, le MRC a suspendu sa participation aux débats radios et télévisés, annonçant dans la foulée de gigantesques manifestations à partir du 22 septembre 2020.

Olivier Bibou Nissack, 1er conseillé et porte-parole de Maurice Kamto, a laissé de façon laconique un message ferme sur les réseaux sociaux. « Paul Biya doit partir », a-t-il posté, avant d’insister sur la date de lancement des manifestations pour chasser le locataire du palais d'Etoudi.

«Pour ceux qui en doutaient encore, la convocation du corps électoral en vue des élections régionales marque l’étendue du mépris de Paul Biya pour le Cameroun et le peuple camerounais. Ce mépris n’a d’égal que l’indifférence face à la souffrance et la mort qui sont devenus le quotidien des populations du NoSo et le sacrifice des jeunes soldats qui ont choisi de servir le drapeau.» a déploré Bobou Nissack.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter