Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 24Article 544027

xxxxxxxxxxx of Thursday, 24 September 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Elections Régionales: un militant du PCRN devient candidat du RDPC à Santchou

Le nommé Elombat Nfokok Raoul était il y a encore quelques jours membre du PCRN de Cabral Libii. Il vient d’être parachuté candidat du RDPC pour les régionales en lieu et place de la présidente de la section OFRDPC de la localité qui cumule 30 ans de militantisme.



C’est une situation qui crée des émules dans les rangs des militants RDPC de l’arrondissement de Santchou. Une décision venue du comité central qui est en voie de mettre à mal la tranquillité des populations de cette contrée située dans le département de la Menoua (région de l’Ouest Cameroun). Les militants et non militants du RDPC, les chefs de village, toutes les populations du coin sont contre la désignation du nommé Elombat Nfokok Raoul comme candidat pour les régionales au nom de leur commune. Et pour cause…

En 2018, ce jeune homme a ouvertement battu campagne contre Paul BIYA et pour le compte du candidat Cabral Libii alors que ce dernier était encore porté par le parti Univers. Entre temps, il a migré avec son leader vers le parti PCRN. Les militants traditionnels du RDPC ne comprennent pas comment l’alchimie s’est produite pour qu’une personne qui n’est pas militant du RDPC se retrouve sur les listes de ce parti pour candidater pour les régionales. Or, à côté, il existe des personnes habiletés et dont le militantisme ne souffre d’aucune contestation.

Par ailleurs, les populations ne se reconnaissent pas en cette personne qui réside permanemment à Douala. Or la volonté politique derrière les régionales c’est de confier l’administration territoriale aux habitants desdits territoires. Il devient donc incongru qu’un jeune homme qui vie à Douala devienne le représentant de toute une commune comme celle de Santchou au sein de l’exécutif régional pour la région de l’Ouest. Ce qui est davantage offensant dans cette démarche, c’est quand on se rend compte que les responsables du RDPC ont écarté madame Assoua née Nkeing Marie Colette (présidente de la section OFRDPC depuis 30 ans) pour mettre à sa place celui qui défendait il y a encore quelques jours, les couleurs de Cabral Libii.

Comment comprendre que des personnes inconnues d’une communauté viennent à représenter ces communautés au sein du Conseil Régional ? Comment une personne bénéficiera-t-il des votes des conseillers municipaux contre lesquels il a travaillé au cours des dernières échéances électorales ? Une véritable incongruité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter