Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 28Article 487813

General News of Tuesday, 28 January 2020

Source: camerounweb.com/cameroun-info.net

Elections 2020 : un candidat RDPC de Muyuka jette l'éponge

Tambe Enow Micheal, l'un des 41 candidats sur la liste du RDPC avant les élections municipales du 9 février, a déposé sa «démission» pour des raisons de santé.

La lettre de démission datée du 23 janvier 2020 a été lue par le candidat sur la chaîne de télévision locale HiTV Cameroun le lundi 27 janvier 2020.
«Démission en tant que futur conseiller sur la liste du Conseil rural de Muyuka, je présente par la présente ma démission aujourd'hui le 23 janvier 2020 de la liste de Muyuka. Ceci est dû à des problèmes de santé. Merci pour votre compréhension », a déclaré Tambe Enow Micheal.

La semaine dernière, Ndille Ngwese Joseph, avocat et conseiller sortant du conseil de Muyuka a déclaré qu'il ne serait plus candidat aux élections municipales du 9 février 2020.

Son nom était en quatrième position sur la liste du parti du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais (RDPC) pour Muyuka, Ndille Ngwese a déclaré à HiTV, basé à Buea, qu'il ne pouvait plus supporter les menaces des combattants sécessionnistes d’Ambazonie.

Les séparatistes armés cherchant à faire des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun un pays indépendant baptisé ‘Ambazonie’ ont depuis juré d’empêcher par tous les moyens les élections municipales et législatives du 9 février 2020 dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Nord-Ouest. Ils sont allés jusqu'à appeler des candidats auxdites élections dans les régions anglophones à se retirer ou à subir des conséquences désastreuses.

Apparemment effrayé par ces menaces, Ndille Ngwese a déclaré: «Je pense que les avantages de devenir conseiller et les avantages de ce que j'ai acquis tout au long de ma vie - ma famille et mes biens l'emportent largement. Je pense que je préfère rester, ne pas être conseiller, que de perdre mes biens. Étant donné les menaces que je subis, je ne peux pas les supporter.

«Et je pense qu'il est bon et suffisamment de temps pour moi de dire que je ne peux pas continuer à autoriser mon nom sur cette liste en tant que conseiller. Donc, je ferais mieux de laisser tomber. Je pense que si je veux être politicien, je donnerai peut-être un peu de temps. Pas maintenant, à l'heure où ma vie et mes biens sont en jeu. J'ai écrit une démission au ministre de la Décentralisation et du Développement local. J'ai écrit ma démission et je l'ai remise. Je pense quand ils l'obtiennent; ils sauront que je suis sérieux. Pour toutes fins utiles, je ne pense pas que je veux continuer. »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter