Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 15Article 484834

General News of Wednesday, 15 January 2020

Source: Camerounweb.com

Elections 2020 : le SDF va battre campagne dans le Noso

Invité à l’émission « Droit aux urnes » de ce mardi 14 janvier 2020, Me MOUSTAPHA NGOUANA, conseiller du SDF et candidat aux prochaines élections législatives a indiqué que les candidats de son parti ont choisi de ne pas céder face aux artisans de la terreur. C’est la raison pour laquelle le SDF battra campagne dans le Nord-Ouest pour les élections législatives et municipales du 09 février 2020.

« Mes collègues dans le Nord-Ouest sont dans une situation particulière. Mais ils sont nombreux à avoir décidé de ne pas céder à la terreur. Dans le contexte, celui qui est le nôtre aujourd'hui, la question qui se pose est de savoir si la République doit rester debout ou si elle doit céder face aux artisans de la terreur. On aurait souhaité que le contexte sécuritaire soit tout autre, que les gens puissent librement exercer le suffrage. C'est une situation particulière mais nos camarades à leur manière vont battre campagne pour qu'il y ait le renouvellement de l'élite mais aussi pour qu’il y ait des institutions légitimes », a expliqué l’avocat.


Les domiciles des responsables du SDF font objet des attaques ces dernières semaines dans la zone anglophone du Cameroun. Les séparatistes, hostiles aux prochains scrutins menacent de tuer tout citoyen qui tentera de se rendre aux urnes le 09 février 2020.


Selon le journal Actucameroun, depuis la publication des listes pour ce double scrutin, John Fru Ndi, le président du Sdf est contraint d’abandonner sa résidence de Bamenda pour prendre refuge à Yaoundé. D’après Jeune Afrique, c’est officiellement en raison des nombreuses menaces de morts qui pèsent contre lui. Pour le journal de Bechir Ben Yamed, «si l’opposant historique du vieux lion clame souvent qu’il est prêt à mourir à Bamenda s’il le faut, les séquelles de son dernier enlèvement en juin 2019, l’obligent désormais à se rendre régulièrement aux États-Unis pour des soins, semblent l’avoir fait changer d’avis.