Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 29Article 477053

General News of Friday, 29 November 2019

Source: Actu Cameroun

Elections 2020: le Rdpc se retrouve dos au mur

Maurice Kamto a appelé lundi au boycott des élections législatives et municipales du 9 février 2020. Cette décision a surpris plus d’un au sein du Mrc et dans une l’opposition camerounaise. Maurice Kamto avait toujours su depuis l’annonce du prochain double scrutin que son parti n’allait pas y participait ? En tout cas il a donné l’illusion pendant un certain temps que ce serait l’inverse. C’est ce qu’on appelle couper l’herbe sous les pieds de l’adversaire.

Des gens se sont mobilisés dans son parti pour préparer leurs dossiers. Parce que l’autorité ne voulait pas signer les documents nécessaires à la constitution des dossiers de candidatures des membres du Mrc, l’on a même vu, Alain Fogue (collaborateur de Kamto), aller mener une manifestation pacifique dans une sous-préfecture de Yaoundé.

Rdpc avait commencé à se frotter les mains car…

Ce retrait subit du Mrc, auquel le régime ne s’attendait sans doute pas, va déboucher sur des scrutins qui d’office ont déjà perdu de leur crédibilité. C’est une pression exercée par Kamto autour du système électoral qui soudain, se retrouve à nouveau au cœur des batailles, alors que le régime croyait avoir enterré définitivement cette préoccupation. La victoire annoncée du Rdpc aurait eu plus de couleur s’il avait fait face à un adversaire de son acabit. Face à cela, l’esprit endormi, le régime avait commencé à se frotter les mains, car, une participation du parti de Kamto aux scrutins de 2020, sonnait comme un adoubement définitif du système électoral camerounais.

Kamto a choisi le dernier moment pour se retirer

Les thuriféraires du régime allaient s’en servir auprès de la communauté internationale. Mal leur en a pris. Maurice Kamto a choisi le dernier moment, à quelques heures de la clôture légale du dépôt des candidatures à Elecam, pour opérer sa sortie. De plus, il a attendu qu’au sein du Rdpc, que les uns et les autres finissent de se déchirer autour des investitures.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter