Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 26Article 476849

General News of Tuesday, 26 November 2019

Source: Actu Cameroun

Elections 2020: il faut du temps pour digérer la décision de Maurice Kamto

Ils ont scandé en chœur leur satisfaction après l’annonce faite par Maurice Kamto, hier, au siège du parti à Odza.

Le siège du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) sis à Odza, à Yaoundé, était bondé de monde hier 25 novembre. Des militants s’y sont retrouvés afin de suivre avec une oreille attentive le discours de leur leader. Massés à l’entrée principale du portail, ils n’auront pas accès au siège car le Conseil national du parti est en plein travaux. Des supputations vont bon train : « Pourquoi ça prend trop de temps comme ça. J’apprends que le Mrc n’ira pas aux élections ? Que se passe-t-il ? », peut-ont entendre fuser de petits groupes formés pour s’enquérir de la situation. Chacun y va de son ressenti. Le point de presse annoncé pour 11 heures a pris du temps. Fatigués t’attendre, certains militants ont dû aller se rafraîchir à côté, en attendant la nouvelle. « Quand le président veut parler, on attend quelle que soit l’heure. ‘S’il dit va ; je va’ », blague un militant tout souriant. Une construction erronée, qui traduit jusqu’où il est prêt à suivre son leader. C’est vers 14 heures que Maurice Kamto se pointe. Dans une salle pleine et chaude, il entre d’un pas alerte. A son apparition dans la salle, des yeux inquisiteurs étaient rivés sur lui, et surtout sur la chemise pleins de feuillets qu’il tenait fermement. A ce moment, la nouvelle avait déjà fuitée et alimentait les débats à l’entrée du dispensaire Odza et dans les réseaux sociaux.

La confirmation était attendue de la voix la plus autorisée du parti de la renaissance. Le portail va être grandement ouvert laissant ainsi entrer de nombreux militants et curieux postés à l’extérieur depuis des heures. Après quelques minutes assis loin du pupitre en attendant que les derniers réglages se fassent, chacun voulaient immortaliser ces instants. « Je n’ai pas vu Maurice Kamto depuis sa sortie de prison. C’est mon stratège. Je vais apprendre encore une notion en droit ce soir », lance bonnement une quinquagénaire à l’affût.
Le tireur de penalty va rejoindre le pupitre sous la conduite d’Olivier Bibou Nissack, son porte-parole. A la droite, son conseiller spécial, Sa majesté, Biloa sera bien assis. Sera également présent, Albert Dzongang et les membres du directoire du parti. Du fond de la salle, un militant va lâcher: « Le pape du droit » en applaudissant. Les téléphones androïdes vont dès lors s’allumer pour la prise des vidéos du point de presse très couru. La chaleur n’a pas pu décourager les uns et les autres encore moins le retard pris. D’un timbre vocal serein et ferme en même temps, Maurice Kamto a déclaré : « Le Mrc a décidé de ne pas prendre part aux élections législatives et municipales du 9 février 2020 ».



Une décision (lire ci-contre l’intégralité de la déclaration et l’exposé des motifs) qui a suscité dans la salle, des applaudissements nourris. Pour une militante bien assise à l’entrée : « C’est une décision courageuse ». Une décision motivée par la situation de crise en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ; la reforme consensuelle du système électoral avant toutes nouvelles élections au Cameroun reste attendue car le parti de Maurice Kamto dit se souvenir de l’ « expérience amère du double scrutin de septembre 2013 et de l’élection présidentielle d’octobre 2018, car avec le système électoral actuel, les mêmes causes produiront inévitablement les mêmes effets, à savoir ; fraudes massives, vol des résultats et nouvelle crise postélectorale ». Il évoque aussi dans l’exposé des motifs « des grossières obstructions administratives orchestrées par le régime pour empêcher aux candidats du Mrc de constituer leurs dossiers de candidature » ; « Les désinscriptions massives par Elecam des électeurs dans les circonscriptions favorables au Mrc et l’augmentation artificielle du nombre d’électeurs inscrits dans les circonscriptions acquises au Rdpc » etc.

Caution déjà payée
Sur certains visages, l’incompréhension et le doute étaient visibles. Ce sentiment mêlé était plein de questionnement. Une militante dans une conversation muette faisait savoir à son interlocuteur avoir déjà payé sa caution pour l’élection du 9 février 2020 ; et le parti vient d’annuler sa participation. Un autre militant tenait en main, son dossier de candidature car il devait concourir à Mfou. Ils disent comprendre la décision du parti. Mais il faudra du temps pour l’accepter. C’est à bord de sa voiture de couleur noire, que Maurice Kamto a quitté le siège laissant derrière lui des militants reprenant des chants en son honneur. Le Mrc a invité d’ailleurs ses militants à rester chez eux le jour du vote.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter