Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 19Article 597760

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 19 May 2021

Source: camerounweb.com

Election du maire de Bangangte : comment le préfet du Nde a fui ses responsabilités

•< b>Le préfet s’est remis à la décision du mandataire du Comité central du Rdpc< /b>

•< b>Il a déserté la salle en attendant que les conseillers aboutissent à un consensus

•< b>Son irresponsabilité a influencé les candidatures des conseillers municipaux< /b>

L’élection du maire de Bangangte qui a eu lieu ce jour dépendait en parti d’Ernest Ewango Budu, préfet du département du Nde. L’autorité administrative avait le choix, soit de respecter les lois républicaines ou alors de se plier aux exigences d’un parti politique qui n’est nul autre que le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Mais le préfet du département du Nde a choisi de s’aligner derrière le Rdpc en violation des textes de la République. En effet, Ernest Ewango Budu avait pour rôle de représenter l’Etat à l’élection du maire de Bangangte sans s’immiscer dans les affaires internes du Rdpc. Mais l’autorité administrative s’est laissée influencer par le mandataire du Rdpc qui a decidé qu’il n’y aura pas d’élection tant que plusieurs candidats seront en course. Le refus du candidat Nyangang Robert de retirer sa candidature l’a d’ailleurs poussé à claquer la porte de la séance pour ne revenir qu’après le consensus des candidats à l’élection. Pour plusieurs observateurs qui s’est voulu très amer, « le préfet du département du Nde s’est comporté comme le subalterne du membre du Comité central du Rdpc ».

< b> Ce que la loi dit< /b>

Un cadre du ministère de la Décentralisation et du Développement local contacté a précisé que : « la loi ne parle pas d’investiture. Que ce soit le Code électoral ou le Code des Collectivités Territoriales Décentralisées. La loi indique que ce sont les conseillers municipaux qui élisent le candidat de leur choix. Et le préfet n’est pas là pour imposer un candidat aux conseillers municipaux ou alors influencer leur vote ». C’est dire que si le préfet décide de respecter la loi, Eric Niat devra s’attendre à affronter madame Evelyne Nana qui selon certains observateurs, bénéficient du soutien de plusieurs conseillers. Dans un deuxième cas, si le préfet opte de se plier aux exigences du Comité central du Rdpc, comme cela a été le cas dans d’autres élections, le candidat Niat se verra tout simplement élire à la majorité simple et quel que soit le nombre de conseillers municipaux qui vont voter. Dans tous les cas, le préfet du département du Nde, donc la fonction confère la neutralité, doit choisir soit servir l’Etat, soit servir les intérêts d’une chapelle politique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter