Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 19Article 597667

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 19 May 2021

Source: Le Jour

Election du maire de Bangangté: 'il règne un calme précaire'

A quelques heures de la session de plein droit à l’effet d’élire le maire de la commune de Bangangté, le président par intérim de la section Rdpc Ndé -Nord appelle ses camarades au respect des consignes du Comité central du Rdpc.

Depuis le 02 mai 2021, l’élection du nouveau maire de la commune de Bangangté est émaillée par de vifs conflits qui opposent des conseillers municipaux, tous militants de la section RDPC Ndé-Nord dont vous êtes aujourd’hui à la tête. Pouvez-vous nous dire la situation qui règne à Bangangté à quelques heures de la tenue de la session de plein droit de ce mercredi 19 mai 2021 ?

Merci pour l’opportunité que vous me donnez de m’exprimer sur cette situation embarrassante. Après avoir sillonné les sept groupements de la commune de Bangangté et échangé aussi bien avec les conseillers municipaux qu’avec les militants et forces vives de ma section, il ressort qu’il règne un calme précaire. Oui, le calme parce qu’on ne voit plus les agitations de groupes ni les échauffourées observées à l’occasion de la session infructueuse du jeudi 06 mai dernier. Seulement, la multitude de messages en circulation sur les réseaux sociaux et de bouches-à-oreille cachent à peine la tension persistante qui serait entretenue par certains militants, et qui pourrait à nouveau perturber l’élection du maire et ternir davantage l’image de la section Rdpc Ndé-Nord.

Au demeurant, si ce n’est juste de la fiction sociale, cette atmosphère prévaut au moment où l’on croyait que le calme et la discipline sont de retour dans nos rangs après les initiatives d’apaisement fort opportunément conduites par la haute hiérarchie du parti et relayées par le mandataire du Comité Central pour cette élection, par le chef de la délégation du Comité central du Rdpc dans le Ndé, par plusieurs élites ainsi que par ma modeste personne.

Dans ce contexte mi-figue mi-raisin, que faites-vous concrètement pour une sortie de crise ? Quel est votre message aux conseillers municipaux et aux militants de votre section ?

Depuis le déclenchement de cette crise, je rencontre et échange en permanence avec tous les protagonistes à qui je prêche une seule chose : la paix. Le 09 mai dernier, j’ai fait un communiqué d’appel au calme largement relayé par la presse et les réseaux sociaux. Pour la session de ce mercredi 19 mai, je rappelle mes camarades à l’ordre, au calme, à la discipline et au respect des consignes du Comité central. Il va sans dire qu’aucun militant n’est au-dessus du parti.

En 2007, vous avez été témoin et victime de la violence dans une circonstance similaire – à l’occasion des primaires de votre parti pour les législatives. Cette expérience est-elle la raison pour laquelle vous vous faites aujourd’hui le chantre de l’appel à la paix dans la section Ndé-Nord ?

En tant que président de section, je me veux rassembleur à l’image du président national du Rdpc, Son Excellence Paul Biya. De plus, eu égard aux expériences douloureuses passées, je suis mieux placé pour savoir jusqu’où les conséquences peuvent conduire. C’est aussi pour cela que j’œuvre pour la réconciliation et la paix dans ma section.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter