Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607567

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Elecam : Les inscriptions sur les listes électorales au ralenti

La population électorale est estimée à plus de 10 millions de pesronnes La population électorale est estimée à plus de 10 millions de pesronnes

La fin des inscriptions sur les listes électorales est prévue le 31 aout 2021.

Depuis le début d’année, Elecam a enregistré 71048 nouveaux électeurs.

La population électorale est estimée à plus de 10 millions.

A quelques jours de la date butoir des inscriptions sur les listes électorales, ce n’est pas la grande effervescence en termes d’inscriptions sur les listes électorales. Elecam, l’organe chargé de l’opération des inscriptions sur les listes électorales, ainsi que certains partis politiques mettent ont beau s’activer pour sensibiliser les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales, mais les Camerounais restent réticents face à cet appel. Sur le terrain ce n’est pas le total engouement. C’est à peine qu’on peut enregistrer un électeur dans certaines localités. « Nos agents font des semaines entières sans qu’une seule personne se pointe pour se faire enregistrer », avoue un responsable de la direction générale d’Elecam dans le Mbam. « Dans d’autres localités un peu plus peuplée, on enregistre parfois une dizaine de personnes par mois. Ça peut aller parfois jusqu’à 30 personnes, mais c’est cela la moyenne », Ajoute-t-il.

Le nombre d’inscrits depuis janvier

Dans les grandes métropoles, la situation est un peu différente du fait d’abord du nombre de personne élevé et ensuite du fait de la mobilisation des agents d’Elecam et des partis politiques. L’activité est un peu plus intense, notamment dans les quartiers comme Nlongkak, Efoulan, Odza etc. mais elle est très loin d’atteindre les prévisions d’Elecam qui avait mis la barre très haut. Depuis le mois de janvier, Elecam a enregistré 71048 nouveaux électeurs. Une relative embellie par rapport à l’année dernière, où il été impossible de faire inscrire 10 000 personnes. «Ces dernières semaines, nous avons enregistré parfois plus de 200 personnes par semaines », confie un agent d’Elecam à Yaoundé pour justifier ce chiffre. Les inscriptions se poursuivent et Elecam compte rattraper d’une même de 1% le retard accusé sur les chiffres.

Rejoignez notre newsletter!