Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 02Article 611353

Actualités of Monday, 2 August 2021

Source: REALITES PLUS N°490

Education : plus de 85% de réussite aux examens officiels et 3000 enseignants recrutés

le Pr. Laurent Serge Etoundi Ngoa le Pr. Laurent Serge Etoundi Ngoa

Le ministre de l’Éducation de Base le Pr. Laurent Serge Etoundi Ngoa a donné une conférence de presse le 30 juillet 2021 à Yaoundé, pour dresser le bilan de l’année scolaire 2020-2021 et faire le point du processus de sélection de 3000 instituteurs pour le compte de l’année 2020. Plus de 85% de réussite aux examens officiels 2021 et 3000 enseignants recrutés ! Tout le corps enseignant du Cameroun a été félicité par le ministre.

L’année scolaire 2020-2021 a connue des résultats positifs et satisfaisants au ministère de l’Éducation de Base. La méthode Etoundi Ngoa a bien fonctionnée.

Bilan de l’année scolaire 2020-2021

De manière générale, on compte un taux de réussite de 85% aux différents examens officiels. Pour le Certificat d’Études Primaires, on enregistre 79,37%. Pour le Common Entrance, on enregistre 85,08%. Pour le First School Leaving Certificat, on enregistre 90,43%. Cette belle performance des élèves a été saluée par Etoundi Ngoa au cours de la conférence de presse : << nous sommes heureux de savoir que tous s’est bien passé >> a-t-il déclaré.

Recrutement de 3000 instituteurs

En ce qui concerne le test de recrutement de 3000 enseignants dans les écoles primaires et maternelles du Cameroun, les résultats sont désormais connus. Ils ont été donnés au cours de ladite conférence. Ce recrutement intervient dans la cadre du programme d’appui à la réforme de l’éducation au Cameroun. L’objectif est d’assurer un enseignement de qualité et une répartition équitable avec la priorité dans les zones défavorisées. Ceci afin de déployer les enseignants sur l’ensemble du territoire national et d’absorber le déficit des enseignants dans les écoles primaires et maternelles. Soit un nombre de 3 enseignants par salle de classe de 100 élèves officiellement.

Les régions du Sud, Littoral et Sud-Ouest sont les plus concernées. Pour justifier ce qui a fait problème dans ce processus de recrutement, le ministre de l’Éducation de Base a énuméré les raisons suivantes : la crise financière de 2008 à 2009, la crise sanitaire du Covid-19 et la crise sécurité.

Dans ce recrutement, certains candidats ont bénéficié de l’humanisme du Chef de l’État Son Excellence Paul BIYA. Ils ont été pris jusqu’à l’âge de 40 ans exceptionnellement. Ceci pour permettre à ceux qui ont eu leurs diplômes depuis des années de pouvoir travailler. C’est la politique de justice sociale que prône le Président de la République. À savoir créer les équilibres sur l’étendu du territoire national par le respect du quotas. Cette politique du Chef de l’État est régulée par le ministère de la Fonction Publique. Le Pr. Etoundi Ngoa a demandé aux candidats retenus de s’adapter aux conditions écologiques et climatiques du pays.

Notons que le ministère de l’Éducation de Base est accompagné dans ce processus des recrutements par son partenaire la Banque Mondiale. Un nouveau test de sélection pour le recrutement d’une autre vague de 3000 instituteurs a été annoncé d’ici la fin du mois d’août 2021. Dorénavant, le test se fera par région. Il faudra avoir une note supérieure ou égale à 12/20 pour espérer réussir. Les candidats retenus seront donc ceux qui méritent être là.

Rejoignez notre newsletter!