Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 13Article 618142

Actualités of Monday, 13 September 2021

Source: LA VOIX DES JEUNES N° 051

Education : au Cameroun, la chasse aux livres non agréés est ouverte

Des livres utilisés dans l'enseignement au Cameroun Des livres utilisés dans l'enseignement au Cameroun

L'Assurance a été donnée il y'a quelques jours à Yaoundé par le Conseil national d'agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques.

Au total, 50 coquilles répertoriées dans un livre de littérature de moins de 20 pages dédié aux élèves de la Sil. Fautes d'orthographe, de grammaire et de conjugaison, des contes coupés à la ponctuation hasardeuse, des confusions d'auteurs, des illustrations non adaptées, des verbes et adjectifs non accordés ne sont pas en reste.

Édité en six tomes, le recueil baptisé « Les petits contes d'Afriques » comporte la même préface de la SIL au CM2, tel que démontré par le Conseil national d'agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques (CNAMSMD). Absents des listes officielles, ces livres sont imposés aux parents d'élèves de plusieurs établissements scolaires de Douala. « Il faut tout d'abord noter que cette année, on a introduit la littérature au programme à partir du CE1. L'auteur de ce document est cependant allé faire une collection de la Sil au CM2. Il ne s'agit donc pas de livres au programme », dénonce le Pr. Marcelin Vounda Etoa, secrétaire permanent du CNAMSMD. Aussi, le CNAMSMD est engagé dans le combat du respect des listes officielles par les établissements scolaires.

Ainsi, face à la presse, Rosalyn Mutia, vice-présidente dudit conseil a déploré le fait que «certains éditeurs s’entêtent, avec la complicité des chefs d’établissements, à inscrire sur les listes des manuels, livrets et cahiers d’activités non agrées. Parfois vendus plus chers que les manuels agréés, ces documents font dès lors l’objet de transactions financières entre les chefs d’établissements et les éditeurs», lit-on. Pourtant, une correspondance du ministre d'Etat, secrétaire général de la présidence de la République et deux circulaires des ministres en charge de l'éducation rappellent l'importance que le chef de l'Etat attache à la politique du livre unique.

Pour venir à bout de ces pratiques qui s'apparentent à des actes de corruption, le CNAMSMD a saisi les secrétaires généraux du Minedub et du Minesec ainsi que la CONAC. Des inspections régulières dans tous les établissements sont à cet effet annoncées. Pour finir, le CNAMSMD rassure de la disponibilité des manuels scolaires sur l'ensemble du territoire national. Rosalyn Mutia est revenue sur le coût et le contenu des cartables des deux sous-systèmes. Au sujet des changements d'ouvrages observés cette année, le secrétaire permanent se veut rassurant: "les changements sont conformes au programme et leur mise en œuvre est graduelle. Cette année, on a changé tous les livres de CE1, CE2 et des classes de Terminal. Ceux du sous-système anglophone ont déjà été faits".

Rejoignez notre newsletter!