Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 24Article 544138

General News of Thursday, 24 September 2020

Source: stopblablacam.com

Echec du régime Biya: l’usine des tracteurs d’Ébolowa se meurt

L’usine des tracteurs d’Ébolowa située dans la localité d’Akak Essatolo est en ruine selon un reportage publié dans les colonnes du quotidien privé Mutations. Depuis plusieurs mois cette infrastructure est envahie par de hautes herbes. «?Toutes les composantes de l’usine à savoir : le bloc administratif, la chaine d’assemblage des tracteurs, la salle de formation des tractoristes, la cantine et la cabine de peinture sont abandonnés et croupissent dans la broussaille. Le hangar principal qui abritait la chaine d’assemblage des tracteurs présente un décor sinistre. Les restes des tracteurs, des accessoires et quelques pièces détachées sont dissimulés de façon éparse dans le grand hall du gigantesque hangar?», décrit le reporter de Mutations dans son édition de ce 24 septembre 2020.

Un constat quasi similaire est fait au niveau de Ngalan où le centre d’entreposage des engins a été construit. D’après le journal, «?Tout s’est arrêté net après l’assemblage des 1000 premiers tracteurs et leur distribution?». Officiellement, ces tracteurs assemblés dans le cadre de la première phase du projet dont le but était de renforcer la production camerounaise du riz et de maïs ont été distribués aux responsables des Groupes d’initiative commune (Gic), des congrégations religieuses, des particuliers et des institutionnels, sur l’ensemble du territoire national.

Selon les autorités camerounaises, cette première vague de tracteur a permis de booster la production agricole du pays. «?La production du maïs, du riz, du manioc a drastiquement augmenté à travers le pays. Allez à la Semry dans le Noun, vous verrez. Mais dans l’optique de décongestionner le complexe d’Ebolowa, nous envisageons la construction des pôles régionaux qui seront équipés en matière de génie-civil. Il est question de viabiliser les exploitations agricoles et décongestionner les bassins de production?», soutenait alors Janvier Oum Elouma, directeur de la planification au ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat).

Fruit de la coopération entre Cameroun et l’Inde, ce projet lancé en 2010 a coûté la bagatelle de 18, 825 milliards FCFA. En 2011, année initialement prévue pour sa livraison, cette unité a été au centre d’un scandale. En effet, cette année-là, une centaine de tracteurs montés pendant la phase de test avaient été abandonnés dans la broussaille, sous les intempéries, à cause de l’arrêt des travaux de construction des hangars devant les abriter. La société Immobiliare, adjudicataire du marché, avait alors accusé le gouvernement de n’avoir pu débloquer l’argent nécessaire à la poursuite des travaux, qui se sont finalement achevés en 2018.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter