Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 05Article 554059

General News of Thursday, 5 November 2020

Source: Actu Cameroun

Ebolowa : comment donner de la valeur ajoutée au cacao et au café

Un rendez-vous de dégustation mensuelle a été initié par l’agence régionale de l’Office national de cacao et café (Oncc) du Sud le 03 novembre dernier pour faire ancrer dans les habitudes alimentaires des citoyens, la consommation des produits locaux qui ont une forte valeur naturelle.


Tout part du constat selon lequel dans la région du Sud, il y a des producteurs de café en grande quantité. Mais, ce café n’est pas consommé par les populations, parce que ceux-ci ne sont même pas au courant de son existence dans la région. Situation similaire avec le cacao qui est tout de même connu mais dont le produit et les sous-produits ne sont pas assez consommés. Egalement, il y’a des transformatrices locales qui font un travail excellent et qui étaient moins connues et leur travail.

En initiant ce rendez-vous dédié à la dégustation grand public, il est question de valoriser ces produits locaux et mettre en scène, les unités locales de transformation. Ce concept mis en place par l’agence régionale de l’Office national du cacao et du café baptisé, journée de dégustation du cacao et du café sciée bien aux citoyens de la ville d’Ebolowa déjà.

Pour Martial Kono Owona, chef d’agence Oncc pour le Sud, « la journée de la dégustation des produits caféiers et cacaoyers est une réponse à la problématique des producteurs de la région du Sud et ses environs. Car, il n’est pas seulement question de commercialiser la fève brute. Mais, il est question d’ajouter une valeur à ces produits à travers la transformation ».



Pour l’édition de ce mois, au-delà du cacao avec son chocolat, son beurre, ses fèves caramélisées, ses gâteaux, le café du Sud n’est pas resté en marge. Le café de Bengbis dans le Dja et Lobo où il existe un grand bassin de production du café Robusta a été présenté au public sous la forme embouteillée, comme boisson qui se prend fraiche. L’option avec le café est de montrer qu’on peut l’intégrer dans les habitudes alimentaires et en produire pour soi-même à la maison pour les besoins de la famille.


Ainsi, une démonstration a été faite au gouverneur du Sud et son état-major à travers une séance de torréfaction et moulage. Ce qui a permis aux uns et aux autres citoyens venus pour cette circonstance de découvrir le goût exquis du café de Bengbis qui est presqu’unique en son genre.

400 à 500 tonnes transformées localement


Il est question d’œuvrer à l’atteinte de l’objectif gouvernemental qui est de transformer à l’horizon 2035 au moins 40 % de la production cacaoyère dans l’ensemble du Pays. Déjà pour le cas de la région du Sud, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Lors la campagne antérieure, la production nationale commercialisée en termes de transformation était à plus de 2000 tonnes. Pour cette campagne, nous sommes à plus de 6000 tonnes de cacao transformés. Ce n’est pas encore assez, mais c’est tout au moins une bonne option.

Dans la région du Sud, avec les statistiques déjà disponibles, l’on est autour de 400 à 500 tonnes transformées localement. C’est un signe encourageant pour ces acteurs de l’économie locale qui apportent une valeur-ajoutée dans leurs revenus. Une vision qu’encourage Félix Nguelé Ngulé, gouverneur de la région du Sud.

Pour lui, « il y’a du cacao et du café de qualité dans le Sud. Les populations ne le savaient même pas, que c’est leurs produits qui les reviennent sous d’autres conditionnements. Il est question qu’elles se familiarisent et déclenchent ainsi une habitude dans leur alimentation. Les populations adhèrent, l’engouement est réel. L’autorité administrative que je suis, encourage les acteurs à scruter davantage ce volet pour se faire des revenus substantiels ».

La promotion et la valorisation de ces produits locaux, permettront d’avoir de nouvelles habitudes alimentaires. Et cette journée de dégustation est une vitrine offerte par l’Oncc, pour que ces produits soient toujours dans les rayons de commerce. Pour le chef d’agence, il est question d’accélérer juste l’encadrement des artisanes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter