Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 02Article 585742

General News of Friday, 2 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Ebenezer Akwanga devient pasteur

Dans un message délivré sur sa page facebook, l’activiste anglophone y mêle un discours théologique en relation avec la paques que les chrétiens célèbrent en ce moment. Ce qui laisse penser qu’il serait devenu prédicateur. Voici son message.

Nous sommes aujourd'hui le 1er avril et nous avons vécu la semaine de la Passion ou mieux encore les heures de souffrance rédemptrice de Jésus le Christ, Fils de Jéhovah Elohim, Fils de l'Homme (fils de Joseph selon les traditions du mariage). Je suis ici pour édifier Pâques ou pour parler de sa spiritualité aux milliards de personnes qui adhèrent à la Foi judéo-chrétienne. Et je ne suis pas non plus ici pour un autre poisson d'avril (France - 1582). Je suis ici pour rappeler à chacun d'entre nous que, même au milieu des atrocités abominables qui nous ont frappés en tant que peuple et nation, faire un peu de bien, toucher les cœurs et les esprits chaque fois que cela est possible est le meilleur remède pour nos cœurs et nos corps meurtris, meurtris, brutalisés et brisés. Nous aimons chaque enfant qui vit dans notre patrie. Nous aimons chacun d'entre vous qui aspirez à des moyens traditionnels d'acquérir des connaissances. Nous aimons chacun d'entre vous, nos petits anges, nos princesses et nos princes, peu importe ce que vous voulez pour vous. Et c'est à cause de cet amour qu'une grande majorité d'entre nous a juré et fait un SERMENT de sacrifice, même jusqu'à la mort, que plus jamais nous ne vous laisserons être nourris d'une éducation traditionnelle pourrie dans des bâtiments malodorants infestés de cafards, de lézards et de rats, incarnant le statut d'annexion qui a englouti notre patrie depuis plus de 60 ans.

Grâce à notre travail au sein de l'institut humanitaire et des droits de l'homme Ebenezer Akwanga (eahrhi - https//:www.eahrhi.org), nous sommes arrivés à la conclusion que ce n'est pas la nécessité de l'éducation qui est importante mais la nécessité de la qualité de l'éducation - et les enfants du Sud du Cameroun ont été aveuglés par la première pendant plus de six décennies. Et c'est pourquoi cette Semaine de la Passion est différente de toutes les autres. Nous en parlerons alors que le monde chrétien commémore la conquête de la mort ce dimanche 4 avril et nous montrerons comment cela parle de notre lutte de libération en tant que peuple.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter