Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 03Article 517798

General News of Wednesday, 3 June 2020

Source: www.camerounweb.com

EXCLUSIF : le RDPC s’oppose à une éventuelle candidature de Maurice Kamto (officiel)


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le régime Biya n’est pas insensible à la dernière sortie du président du MRC, Maurice Kamto. Le RDPC a envoyé mardi son communiquant Me Joseph Billigha sur les plateaux d’Equinoxe Tv pour recadrer son confrère avocat.
Dès sa prise de parole, Me Joseph Billigha a invité Maurice Kamto à se comporter en démocrate en respectant les lois de son pays. Il estime que Maurice Kamto est mal placé pour donner des ordres à la majorité présidentielle qui dirige le Cameroun.


« Lorsqu'on est un démocrate, on doit être prêt à appliquer la démocratie. La démocratie c'est le gouvernement de la majorité. La majorité dans notre système découle des élections. On n'a pas à donner des ordres à ceux qui sont au pouvoir », a-t-il déclaré précisant que la rumeur d’une succession de gré à gré à la tête du Cameroun n’est qu’une folle rumeur. Le Communiquant du RDCP rappelle qu’il impossible dans l’état actuel, d’imposer au Cameroun un président en violation des textes constitutionnel.


évoquant la tenue d’une éventuelle élection anticipée, Me Joseph Billigha tient à préciser que même si la situation se présentait, Maurice Kamto ainsi que les autres membres de son parti le MRC ne pourront pas soumettre leur candidature. Il évoque entre autres une disposition de la constitution Camerounaise qui oblige les candidats à la présidentielle au Cameroun a disposer d’au moins un élu ou d’avoir 300 signatures des élus dont 10 par région. Or le MRC a boycotté les dernières élections municipales et législatives et ne dispose donc pas d’élu locaux.


« Ils doivent savoir que si aujourd'hui, s'il y avait un empêchement, eux ils ne peuvent pas participer aux élections, pas seulement à cause des lois les relatives aux élections mais à cause de la constitution elle-même. Pour être candidat, il faut avoir au moins un élu ou avoir 300 signatures dont 30 par régions. Lorsqu'on n’entre pas dans ce schéma, le reste peut être considéré comme de la spéculation » explique-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter