Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 26Article 593005

General News of Monday, 26 April 2021

Source: 237online.com

EST: Martin Mbarga Nguele installe le nouveau délégué régional

Nommé par décret présidentiel le 18 mars 2021, le nouveau délégué régional à la Sûreté nationale a été installé dans ses fonctions vendredi dernier à Bertoua, par le DGSN, Martin Mbarga Nguele.


« C’est un fonctionnaire de police chevronné ayant une parfaite connaissance du terrain que le chef de l’Etat a bien voulu porter à la tête des services de police de la région de l’Est ». C’est ainsi que le délégué général à la sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele, a résumé le profil du commissaire divisionnaire Mbion-gueri, qui remplace Asa’a Eric Che, comme délégué régional de la Sûreté nationale. Le promu a été installé dans ses nouvelles fonctions, le vendredi 23 avril dernier à Bertoua, en présence des autorités administratives et sécuritaires de la région. Âgé de 58 ans, le promu, après ses études primaires et secondaires à Ngaoundéré, a poursuivi ses études supérieures à l’université de Yaoundé où il a obtenu en 1988, une licence en droit public. Nanti de ce diplôme, il intègre l’Ecole nationale supérieure de police de Yaoundé et en sort en 1990 avec le diplôme de commissaire de police. Au plan professionnel, il a occupé plusieurs postes de responsabilité.



Entre autres, commissaire de sécurité publique de Bafang, du 4 e arrondissement de Yaoundé, du 5 e arrondissement de Douala, commissaire spécial du port autonome de Douala, chef de division de la sécurité publique et coordonnateur des ESIR à la délégation régionale de la sûreté nationale du Littoral, commissaire central de Nkongsamba, sous-directeur de la sécurité à la direction de la sécurité publique à la DGSN. Avant sa nomination à l’Est, il était le directeur des finances, de la gestion informatique et logistique à la DGSN depuis 2011. «Vous avez la charge de coordonner les services de police dans une région assez calme où la criminalité est maîtrisée et encore sensible au niveau de sa frontière orientale(…) Par ailleurs, la région de l’Est, de par sa situation géographique, subit les effets des troubles sécuritaires que connaît la République sœur centrafricaine», a précisé Martin Mbarga Nguele.


Parmi les prescriptions du DGSN à son collaborateur, l’intensification de la recherche du renseignement prévisionnel et opérationnel pour faire échec à toutes les tentatives des entreprises criminelles ou de perturbations de l’ordre public dans la région; La lutte contre toutes les formes de criminalité et atteinte à l’ordre public, dans le respect de la loi; Le contrôle des flux migratoires et la protection et sécurisation de la nationalité camerounaise, dans cette région où vivent des milliers de réfugiés; Le renforcement de la surveillance des dispositifs de contrôle aux limites de la région pour éviter les incursions des bandes armées venant d’ailleurs; Le respect des prescriptions gouvernementales sur les corridors terrestres, etc. Par ailleurs, le commissaire divisionnaire Mbiongueri devra encadrer et recadrer ses collaborateurs, agir en synergie avec les autres forces de défense et de sécurité et veiller à une bonne collaboration avec les autorités administratives.