Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 15Article 549010

General News of Thursday, 15 October 2020

Source: camer

ENAM: l’ère des grandes réalisations

Depuis la nomination de Pierre Soumbou Angoula, à la tête de l’ENAM fin 2018, par un décret du président de la république, cette institution dont le prestige commençait à prendre un coup a retrouvé ses lettres de noblesses. Le jeune Directeur Général, la trentaine à peine entamée a jeté les premiers jalons de son ère qu’il place sous le signe de la renaissance.

L’ENAM fait peau neuve

Arrivé à la tête de cette institution vieille de plus de 60 ans, Pierre Soumbou déjà bien rodé dans le management, malgré son jeune âge, a lancé un vaste de chantier de relooking des bâtiments de l’ENAM. L’institution qui forme la plupart des hauts cadres de l’administration publique camerounaise ne reflétait plus, selon son Directeur Général, sa réputation à en juger par ses installations. Ainsi, au cours d’une réunion relative au contrat d’objectifs minimum tenue le 26 février 2020 et présidée par le Directeur Général Bertrand Pierre Soumbou Angoula, en présence de Martial Valery Zang, le président de la Commission Technique de réhabilitation, l’on apprendra que l’Etat du Cameroun représenté par le Ministère de Finances, le Ministère de l’Economie, de la planification et l’Aménagement de Territoire, a décidé de dégager une enveloppe de 1, 6 milliards FCFA en faveur de l’ENAM.

Cet argent devra permettre la réalisation de plusieurs travaux et l’acquisition du matériel roulant. Déjà livré, la réfection totale du bâtiment administratif principal et un nouveau bâtiment R+1 abritant les salles de classes a été construit à l’entrée secondaire de l’école. L’ensemble du bâtiment est carrelé, le mobilier de bureau renouvelé bref le bâtiment principal est flambant neuf. En vue, la transformation de l’amphithéâtre plein air, qui deviendra totalement couvert, la réhabilitation des bâtiments administratifs et pédagogiques, la réhabilitation du grand amphi, du gymnase, la construction d’un bâtiment R+7 qui sera destiné à la section Common Law, l’acquisition du matériel roulant aux profits des élèves. Dans cette optique, deux bus d’une valeur de 110 millions FCFA seront achetés. Ce plan faut-il le rappeler rentre dans les procédures de réhabilitation des entreprises par l’Etat. L’idée est de créer un cadre propice à l’épanouissement intellectuel.

Stabiliser les comptes de l’ENAM

Sous le règne de ce jeune cadre de l’administration publique camerounaise, les comptes ont été stabilisés. L’endettement massif sous lequel ployait l’ENAM n’est plus qu’un lointain souvenir. Les arriérées de salaire des enseignants vacataires et les factures impayées aux partenaires sont en cours de d’évacuation.

Des partenaires de choix

L’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature sous Bertrand Pierre Soumbou Angoula n’est pas un vase clos en guerre contre le reste du monde. Sous son magistère, des partenariats se contractent ou se renouvellent avec des structures locales et internationales. C’est ainsi que le Centre pilote de Yaoundé pour la maitrise de la langue anglaise par les élèves et le personnel, le Gicam, l’IAI ont accepté de faire route avec cette auguste institution. Dans le même sillage, l’ENA de paris, l’ENM de Bordeaux, l’ENS de Saint-Etienne, l’ENA du Burundi, l’ENA de côte d’ivoire, ainsi que l’ENAP du Canada sont devenus partenaires stratégiques de l’ENAM. D’ailleurs, au cours de l’année 2019, l’Ecole Nationale d’Administration Publique (ENAP) du Québec a remis au Directeur Général de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) une médaille de reconnaissance dédié aux partenaires d’Afrique francophone et Haïti, à l’occasion de ses cinquante ans.

Cette reconnaissance, au regard d’un certain nombre de paramètres n’arrive pas ex nihilo. Tout d’abord, le Dg de l’ENAM est certainement le plus jeune à une telle fonction au Cameroun. Depuis le vendredi 14 décembre 2018, il bénéficie de la confiance du Président de la République pour conduire l’Institution d’État. Une gestion confiée à Soumbou Angoula Bertrand Pierre. A ses 34 ans d’âge seulement, le jeune loup aux dents très longues veut redorer le blason de cette fabrique des génies de l’administration publique au Cameroun. N’en déplaise aux chiens qui aboient dans le désert.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter