Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 16Article 520861

General News of Tuesday, 16 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Duel Momo-Ndoki: Modestine Carole Tchatchouang déshabille Michèle Ndoki sur la place publique


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le duel de ce 14 juin entre Jean de Dieu Momo et Michèle Ndoki sur Canal 2 International n'a pas du tout plus à Modestine Carole Tchatchouang Yonzou. Celle qui se fait appeler "la fille de la république" l'a fait savoir dans une sortie salée où elle tacle violemment Michèle Ndoki. Voici-ci dessous l'intégralité de sa sortie.

C’est ce matin que j’ai finalement eu le temps de regarder le Duel de dimanche sur Canal 2 entre Michelle Ndokki et le ministre Momo. Mon Dieu quel désastre! Je vous assure que j’ai rarement été autant frustrée de ma vie. J’ai conscience que je vais encore me faire des ennemis, car au regard des réactions des camerounais, je nage à contre courant. Qu’importe! Contrairement aux appréciations lu ici et là à l’endroit de Michelle Ndokki, pour moi, cette dame nous a offert hier un spectacle des plus odieux.

I mean, tout le monde sait combien j’ai toujours défendu et soutenu maître Ndokki...En plus que mon penchant féministe me pousse souvent, et à priori à me tenir en toute circonstance du côté des femmes, en plus que c’est une dame pour qui j’ai beaucoup d’admiration. Mais, il faut avoir l’honnêteté d’admettre que le spectacle qu’elle nous a offert hier....Oh là là...!!!!

Je vois des gens dire que le ministre Momo n’a répondu à aucune question. Mais sérieusement, à quelle question devait-il répondre? Il avait en face une dame qui ne comprenait rien ou faisait semblant de ne rien comprendre au principe de l’émission, parlait juste pour faire sensation, malpolie et à la limite vulgaire. Le langage corporel alors hein, mon Dieu n’en parlons pas...!
La totale, j’ai failli suffoquer quand elle a lancé avec tout le mépris du monde : "Si nous pouvons avoir un tout petit peu de silence et moins d’hystérie Momo...". Ô nonnnn...! Entre-nous soit dit, a t’on vraiment besoin d’en arriver là? À mes yeux, c’était un manque de respect insoutenable. Pas étonnant que le Ministre Momo ait perdu de sa composante...Les attaques étaient tout simplement d’une bassesse indescriptible...!!!

Il faut bien préciser que Momo était invité à l’émission en tant que président du Paddec, et lui poser les questions en tant que ministre c’est faire preuve de malhonnêteté intellectuelle. Le plus drôle c’est qu’à la fin de l’émission, quand on lui pose une question en relation avec le MRC, elle répond qu’elle n’a pas été invité comme membre du parti...

Nous avons certainement beaucoup de chose à reprocher au ministre Momo, mais il faut avoir l’honnêteté d’admettre que dimanche, il avait en face une Michelle Ndokki insolante, impertinente, irrespectueuse, arrogante, condescendante et à la limite méprisante et vulgaire. J’ai eu du mal à reconnaître cette brillante avocate qui a subjugué tous les camerounais devant le conseil constitutionnel.
On aurait dit qu’elle avait tous les problèmes du monde avec le fait que Momo soit Ministre, pourtant, à sa sortie de prison, elle-même a déclaré être prête à collaborer avec le régime de Paul Biya si on lui proposait un poste de ministre...C’est donc quoi cette hypocrisie?

Je crois qu’il est temps pour nous d’apprendre à faire la politique autrement. Dans nos villes et nos campagnes, la colère des camerounais monte, et leur exaspération se renforce chaque jour devant le spectacle de l'impuissance publique camouflée dans un étrange brouhaha politico-médiatique.

Le temps n'est plus aux débats sans fin et à la politique traditionnelle, mais à l'action. Nos compatriotes attendent bien plus que des discours creux et sensationnels. La gravité de nos problèmes mérite un autre traitement, à la mesure des périls qui nous guettent et ne manqueront pas de nous mettre à l'épreuve.

Le temps est venu de parler aux Camerounais, et non à un camp au détriment des autres. Car on ne bâtit pas une Nation en divisant son peuple.

C'est ensemble que nous inventerons une démocratie moderne et une meilleure gouvernance, qui feront du Cameroun un pays qui rayonne à nouveau et utilise ses valeurs - paix, travail, patrie - comme des moteurs pour bâtir une Nation plus juste. Il faut arrêter avec cette politique qui consiste juste à parler pour faire sensation et se faire acclamer par une cohorte de fanatiques qui comprennent d’ailleurs à peine les défis du monde qui nous entoure.
Écoutez-nous! Avant qu'il ne soit trop tard.

Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou
Fille de la république

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter