Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 09Article 540439

Politique of Wednesday, 9 September 2020

Source: 237online.com

Duel Biya-Kamto: l’inquiétant silence de la rue qui annonce la tempête

Avec la convocation des collèges électoraux, l’opinion s’attendait à voir spontanément les partisans et sympathisants du Mrc descendre dans la rue. Le Tsunami annoncé n’a pas atteint les rivages.

Le silence des rues camerounaises suite à ce que certains qualifiaient pompeusement de « la provocation de Paul Biya » faisant allusion à la convocation des régionales, suscite des interprétations des plus passionnées. Beaucoup estiment que le silence de la rue est un sacré désaveu infligé à Maurice Kamto et les siens. Ces derniers s’appuient sur la sortie martiale d’Atanga Nji, quelques heures après le Décret présidentiel, pour conclure que les « Talibans » ont déféqué dans leur culotte en regardant ou en écoutant le Minat. C’est donc pour ceux-ci, une victoire du pouvoir sur Kamto, qui est à jamais sur son déclin.

Cette situation est d’autant réelle que le régime a trouvé une parade en investissant avec une sorte de discrétion les points stratégiques de la ville de Yaoundé, haut-lieu de toutes les peurs et de tous les dangers. Même la poste centrale de la citadelle capitale, un potentiel centre de convergence pour toutes les contestations est désert. Cette assurance ou cette semi discrétion du pouvoir étale sur la place publique le fait que les deux belligérants de « la soft guerre », latente, entre le pouvoir et le Mrc, sont dans une autre stratégie, une guerre des intelligences qui n’a pas encore livré sa face visible aux communs des Camerounais. Dans cette perspective, Olivier Bibou Nissack, ci-devant conseillé et porte-parole de Maurice Kamto, a largué le premier fumigène la veille du Décret présidentiel en précisant le jour de la grande mobilisation pour le départ de ” l’homme lion”. En face, on comprend que les « renards du Mrc » préparent quelque chose de plus construit qui peine à se dessiner.

Le calme qui annonce la tempête ?

Pour AtangaNji, le patron de la sécurité intérieure, il ne faut pas s’encombrer de toutes les précautions et courir le risque de sa faire doubler au finish. Il en est conscient et a tenu à dire qu’il tient tous les leviers de la force et donc de la dissuasion. De ce fait, il compte bien utiliser la violence de la loi faite d’emprisonnement à vie ou de la violence « des abeilles » dans la rue. Silence pour l’instant dira-t-on. Le Mrc, juste après la publication du Décret a décidé comme première mesure de suspendre toute communication dans les médias. Pourquoi? La précaution pour éviter une éventuelle fuite des grandes lignes stratégiques? Dans les grands Tsunami recensés, ils commencent toujours par un flux suivi du reflux à grande échelle des eaux de la mer. Ceci pour dire qu’à son amorce par une subduction de l’écorce terrestre marine, il y a premièrement un calme plat comme si de rien n’était. Et quelques temps après les flots arrivent en cascade, dévastateurs. Ce fut le cas en Asie du Sud-Est, en 2004. Le sinistre résultat est connu.

Maintenant que le Mrc semble fuir tous les terrains où les bras de fer lui sont offerts, le pouvoir par ricochet entre dans une expectative sans fin. Il reste seul avec ses « armes de destruction massive » au cas où. A côté de ce silence du Mrc, le Sdf s’enferme également dans un mutisme stressant. Comment comprendrequ’en dehors de Yaoundé, dans aucune autre ville du Cameroun, il n’y a pas eu la moindre protestation ? Ce calme plat est plus inquiétant que le soulèvement de quelques surchauffés dans nos cités. Une stratégie du pouvoir pour contenir les velléités du Mrc et de ses alliés ? De toute évidence, rien ne semble filtrer en attendant que Maurice Kamto et les siens provoquent les abeilles et ne fuient pas. Et il n’y a pas que les abeilles mais la prison à vie et les autres, dont les autres font comme s’ils en riaient.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter