Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 25Article 568981

General News of Monday, 25 January 2021

Source: www.camerounweb.com

Du rififi au sein du BIR: terrible témoignage d'un soldat

Dans un témoignage recueilli par le lanceur d'alertes Boris Bertolt, un élément du Bataillon d'Intervention Rapide (BIR) lève le voile sur la dégradation de la situation des soldats sur le terrain. LECTURE.

Je suis venu vous dire que nous souffrons au BIR.
Le BIR est une armée qui travaille profit des officiers. Tu travailles, tu fais les missions mais ce sont les chef qui mangent. Tu portes commandant, tu roules dans une voiture de 80 millions tous les commandants au bir roulent dans les TX de valeur de 80milions fcfa.

Si nous souffrons dans les guerres, eux ils tirent des avantages. Un jeune officier qui sort de l’EMIA a 10 fois plus de primes qu'un ancien de la troupe qui a 15 ans de service. Les militaires de rang se plaignent. C’est difficile.

On nous coupe deux mille francs par jour pour mettre à la cuisine mais malgré cela on mange très mal. Ils mangent, ils ont les imprévus plus des millions le mois comment ils peuvent accepter que cette guerre finissent.
Tu pars au front et on te dit que C’est pour protéger les biens de la population et après vous mourrez comme des chiens ou vous devenez des infirmes sans aucune récompense.

Quand un officier se baisse c’est l'hélicoptère qui vient le chercher mais quand un militaire de rang se blessé c’est l'ambulance. Nous sommes calmes pour l’instant parce que nous ne voulons pas de troubles dans se pays.
Si j'ai pris mon courage pour vous dire cela c’est pour arranger la situation qui va de mal en pire”

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter