Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607651

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Drogue, délinquance , l’enseignement catholique dénonce la complicité des parents

Les parents doivent être davantage être impliqués dans l’éducation de leur enfant. Les parents doivent être davantage être impliqués dans l’éducation de leur enfant.

La drogue, la délinquance et bien d’autres fléaux font des ravages dans l’enseignement catholique.

Selon les responsables de l’éducation confessionnelle catholique, certains parents sont complices de la propagation de ces fléaux.

Les responsables de l’enseignement catholique appellent les parents à être davantage être impliqués dans l’éducation de leur enfant.

Les Secrétaires à l’éducation de l’enseignement catholique (Seducs) ont rendu leur copie depuis la fin de la semaine dernière. Ils étaient réunis sein de leur comité permanent. De ces assises les prélats ont soulevées plusieurs difficultés liées à l’éducation des jeunes. Il s’agit notamment de la drogue en milieu scolaire, la délinquance, la prostitution etc. Outre ces fleaux, les modules liés à la formation intégrale, les dérives juvéniles, le déficit de la paternité de plus en plus croissante dans la société, l’éducation à l’intégrité et à la citoyenneté responsable, à la vie et à l’amour ont également meublés ces assises. « Lorsqu’on parle de la délinquance juvénile qui est un point capital, les parents perdent leurs responsabilités. Pour l’enseignement à distance, ils doivent encore davantage être impliqués. On doit les envoyer les messages dans un contexte où il y a constamment pénurie d’énergie. Les drogues qui circulent dans les écoles, les chantiers d’or qui poussent à la déperdition à grande échelle avec la complicité des parents », a dénoncé le Secrétaire à l’éducation de l’enseignement catholique (Seducs) de la région de l’Est. Après ces constats peu reluisants, les prélats ont posé les jalons de l’année 2021/2022 sur le renforcement des déterminants dans les enseignements dispensés dans les structures éducatifs.

Les régions en guerre

La situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a également été évoquée lors des assises. Les responsables présents ont évoqué un chapelet de problèmes liées à l’éducation des jeunes dans ces localités. « Dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest, nous sommes sérieusement affectés par la crise qu’on appelle crise anglophone. L’année n’a pas été facile sur le plan pédagogique, parce que nous n’avons pas poursuivi de manière régulière les programmes dans les écoles. Les activités pastorales ont été difficiles », regrette le Seduc de Kumbo dans la région anglophone du Nord-Ouest.

Rejoignez notre newsletter!