Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 08Article 607039

Actualités Criminelles of Thursday, 8 July 2021

Source: Le jour

Drame: un homme se fait assassiner en voulant agresser son rival

L'homme a sorti son couteau pour se défendre L'homme a sorti son couteau pour se défendre

Courbé dans son box de vente de « chai » (thé composé de plusieurs épices et décoctions ndlr), Abdel Karim Abdouraman allume son réchaud à pétrole au quartier Hippodrome à Yaoundé, il prépare son produit pour la journée.

Nous sommes dans la matinée du 16 septembre 2018. Le trentenaire va recevoir un coup de latte au niveau de sa nuque par le nommé Abdoulaye Djibrila. Sur le coup de la douleur, Karim va lever brusquement la tête pour identifier son agresseur. D’un ton agressif, Karim Abdouraman reçoit des mises en garde du jeune Abdoulaye Djibrila qui, lui reproche d’avoir passé la nuit avec la femme qu’il convoite. En signe de riposte, Abdel Karim se jette sur son agresseur et fait sortir son couteau à l’aide duquel il coupe du citron pour assaisonner son « chai ». Il donne des coups de poignard au niveau du storax comme le révèle le dossier médical présenté au tribunal. « J’ai senti un coup sur ma tête. Je me suis levé et approché de la victime. Nous nous sommes mis à bagarrer. Avec mon couteau, je l’ai juste blessé. Des riverains sont venus nous séparer, c’est à ce moment que j’ai constaté que les blessures étaient profondes », raconte l’accusé dans le box. A l’immédiat, Abdoulaye va trouver la mort sur les lieux avant d’être conduit à l’hôpital.

Avec l’aide des riverains, les éléments de la police ont fait une descente sur les lieux et constater le décès. Mis en détention provisoire depuis le 24 septembre 2018, Abdel Karim est à sa première audience ce 2 juillet 2021 au cours de laquelle il plaide non coupable. Par ailleurs, il a reconnu les faits lors de l’enquête préliminaire et de l’information judiciaire. En s’appuyant sur les dispositions prises par l’article 84 du code pénal, l’avocat de l’accusé Me Pierre Mvondo plaide pour la légitime défense. A la suite des débats, l’affaire a été mise en délibéré sur la culpabilité le 6 août prochain.

Rejoignez notre newsletter!