Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 13Article 512488

Crime & Punishment of Wednesday, 13 May 2020

Source: lebledparle.com

Drame: un enfant de 10 ans brûlé pour vol présumé d’un téléphone portable à Bafang


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les parents de la victime ainsi que cette dernière clament son innocence.

Le jeune Chouaké, âgé de 10 ans a été brûlé par ses bourreaux à l'aide du pétrole et du briquet. Les faits diffusés au journal de 19h 50 sur la chaine à capitaux privés Canal 2 International se déroulent à Bafang dans le département du Haut-Nkam, région de l’Ouest ce 12 mai 2020.

La version de la victime

En effet, d’après les témoignages, le jeune qui est brûlé puis bastonné serait innocent du vol de téléphone portables dont il est accusé. L’un des voleurs dudit outil de communication à distance se trouvait dans la foule qui chatait le gamin.

« J’ai dit que je n’ai pas le téléphone que c’est le gars-là. Il a dit que c’est à moi, il a retiré la corde, on m’a attaché. Ils sont partis chez eux maintenant, retirer le pétrole. Il est venu donner à l’autre là, il a versé sur mon pied. Après l’autre ci a pris le briquet, il a allumé. Ils ont fini de me brûler maintenant ils m’ont tapé », raconte le jeune Chouaké sur le lit d’hôpital.

Le témoignage du père de la victime

Selon ce qu’essaie de relater Chouaké Etienne, père de l’enfant brûlé et molesté, le véritable voleur est allé déposer le téléphone à découvert après avoir assisté à la violence infligée au petit Chouaké : « J’avais bien pris son téléphone mais il y avait un gars qui a vu comme il y avait la lumière sur le téléphone, il m’a poursuivi, j’ai jeté le téléphone par terre, le téléphone avait mon cerceau et puis j’ai pris fuite. Chose surprenante est que venant même chez moi, le gars qui a pris le téléphone était là et même en menaçant cet enfant, le gars était… Il est allé déposer le téléphone là où on va voir », relate-il au microphone de Canal 2.

Pour l’heure, indique notre confrère, même si les bourreaux ont pris la poudre d’escampette, une plainte a été déposée contre eux tandis que la victime est sous soins intensifs à l’hôpital dans l’espoir qu’il puisse retrouver ses l’usage de ses deux jambes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter