Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 24Article 507691

General News of Friday, 24 April 2020

Source: Le TGV de l'info

Drame national: vers la contamination de 1012 soldats camerounais au Covid-19

Les soldats Camerounais en stage au Bataillon des Troupes Aéroportées (BTAP) de Koutaba, plus précisément au centre d'instruction des élèves sous officiers (CIESO) vivent dans la psychose à cause des cas suspects de Coronavirus.

Depuis deux semaines ils sont en arrêt d'activité suite a un cas de Covid19 enregistré au sein de l'infirmerie de la garnison qui est malheureusement dissimulé à l'opinion publique. Selon notre source qui a requis l'anonymat, le soldat atteint du covid19 est le caporal ASSILA. Il présente les symptômes de la maladie et se trouve actuellement à Bafoussam dans un état critique. 46 autres soldats présentant les symptômes de la pandémie sont en quarantaine.

Étant donné que ces hommes en tenue ont des quartier libres le week-end, ils ont certainement contracté le virus pendant cette période. Ils prennent ces quartiers libres dans les villes comme Bafoussam et tutti quanti. L'autre piste de l'origine de la contamination serait les femmes venant de l'extérieur pour vendre les repas dans le Camp. Elles viennent des quartiers comme Mataba, Mandja ,Nkoudja, Mariatou etc. Dans un communiqué radio publié ce jeudi 23 avril 2020, Mr TA Bertrand, le Sous-préfet de Koutaba indique qu'une personne âgée de 65 ans résidant le quartier Mataba a été testée positive au Covid19. Ce même Sous-préfet a effectué une visite au Camp du BTAP vendredi dernier suite à une psychose qui s'y déployait en rapport avec cette pandémie. Une source médicale nous a confié que 3 cas de Coronavirus ont été enregistrés à Mandja, un quartier de la localité de Koutaba. Il est judicieux pour les autorités de cette localité de prendre des dispositions pour soumettre tout ce camp au test.

La division de la santé militaire tout comme le commandement des centres interarmées sont informés de cette situation. Le Colonel MFOMO Jacques Théodore a été saisi par sa hiérarchie de libérer ces militaires stagiaires à fin qu'ils se confinent chacun dans leur domicile respectif comme l'indique la note ci-dessous froissée et jetée à la poubelle, mais il les maintient toujours au Camp dans ce contexte à hauts risques on ne sait pour quelle raison.

Si d'ici là rien n'est fait, le taux de contamination dans ce camp risque d'être trop élevé au regard de la promiscuité qui y règne. Ces soldats sont agglutinés au nombre de 60 par dortoir.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter