Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 08Article 547561

General News of Thursday, 8 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Drame: les chinois tuent un camerounais sur le chantier du port de Kribi

Un accident sur le chantier du port en eau profonde de Kribi a fait un mort ce 08 octobre. La victime est un ouvrier camerounais.



La construction d'un port en eau profonde à Kribi dirigée par une entreprise chinoise a fait un victime ce jeudi à la suite d'un accident de travail. La victime, un ouvrier camerounais sans contrat, s'est fait " heurter à la poitrine par un rouleau de plusieurs barres de grands diamètre d'acier qui va par lui suite lui faire perdre la vie", appred t-on. L'accident est survenue alors que l'ouvier participait au déchargement et au rangement des aciers servant à aux travaux.

Ce tragique évènement constitue est nième drame de plus sur ce chantier dirigé par la société chinoise CHEC et dénoncé par les employés qui surbiraient un confinement imposé par CHEC. "Depuis le mois de mars les employés de la société CHEC sont contre leurs gré maintenus sur le site des travaux pour soit disant éviter la propagation du virus aux chinois. Les conditions sont déplorables. Les commodités de confinement absentes, les permissions refusées" rapporte le lanceur d'alerte Boris Bertolt.


Un chantier à 400 millions

Lancés en novembre 2017, les travaux de la 2e phase de construction du port en eau profonde de Kribi, dans la région du Sud du Cameroun, avaient été interrompus en novembre 2018. Ils ont été relancés au mois de février 2020, apprend-on de sources internes au Port autonome de Kribi (PAK), l’entreprise publique chargée de la gestion de la plateforme portuaire de la cité balnéaire du Sud-Cameroun.

Selon Alain Patrick Mpilla Ayissi, le directeur de l’aménagement et de l’environnement au PAK, initialement prévus pour 42 mois, ces travaux devraient finalement être bouclés en 36 mois, en considérant les travaux réalisés dans la phase préparatoire, entre novembre 2017 et novembre 2018. Ce qui laisse entrevoir une livraison du chantier en 2023.

D’un coût global d’environ 400 milliards de FCFA, selon les estimations du PAK, les travaux de la 2e phase de construction du port en eau profonde de Kribi permettront de doter cette plateforme portuaire d’un 2e terminal à conteneurs de 750 mètres, soit deux fois plus long que le premier.

À en croire le directeur de l’aménagement et de l’environnement au PAK, ces travaux de la 2e phase, réalisés par la société chinoise CHEC, consisteront au prolongement du mur de quai de 715 mètres, au rallongement de la digue de protection de 675 mètres, et à l’aménagement de la chaussée portuaire couvrant une superficie globale d’environ 37 hectares.

Il est également prévu l’aménagement d’une aire de stockage de conteneurs sur une superficie d’environ 19 hectares?; la fabrication et la fourniture des équipements portuaires, dont 5 portiques de quai, 15 portiques de parc, trois chargeurs pour conteneurs vides, 25 tracteurs?; ainsi que la construction de bâtiments.

Mis en service en mars 2018, le port en eau profonde de Kribi, qui revendique le plus grand tirant d’eau sur la côte ouest-africaine (16 mètres), dispose actuellement de deux terminaux. Un terminal à conteneurs de 350 mètres de long opéré par le consortium Bolloré-CHEC-CMA CGM, et un terminal polyvalent, géré en régie par KPMO, une coentreprise regroupant des opérateurs portuaires locaux.

En plus des travaux de la 2e phase, en cours de réalisation, le développement de cette infrastructure portuaire intègre également, sur le long terme, la construction d’un terminal hydrocarbures et d’un terminal minéralier, qui permettra d’exporter les minerais de la région de l’Est du Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter