Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 08Article 511060

General News of Friday, 8 May 2020

Source: camer.be

Drame et indignation: un gendarme tire à bout portant sur un conducteur de taxi-moto


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La nuit du mercredi 7 au jeudi 8 mai passée a été particulièrement agitée pour les populations du groupement Balatchi dans l’arrondissement de Mbouda. En effet, une psychose s’est installée aux environs de 22h, suite à plusieurs coups de feu. Loin d’être une attaque armée des séparatistes ayant fait une incursion dans ce groupement limitrophe du Nord-Ouest, théâtre des actes de cette nature, il s’agissait plutôt d’une réaction du commandant de brigade de cette localité.

Une réaction visant à contraindre un conducteur de moto à payer, rapporte-t-on, une amende de 50 000F, sous le prétexte du non port de masque. Une mesure édictée par les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

C’est au terme d’un échange verbal que le commandant va décider d’armer son pistolet et tirer à bout portant sur le conducteur. Il va ainsi recevoir des balles au droit de ce dernier. Saignant, le conducteur sera conduit au centre de santé de la localité.

Face à cette action maladroite, les conducteurs de moto encore en activité à cette heure de la nuit et les populations alertées par les coups de feu, vont décider d’en découdre l’infortuné. Ce dernier va réussir à s’échapper de la fureur des populations. Qui vont prendre d’assaut la chefferie.

Ici, elles vont dénoncer outre l’acte posé par cet homme en tenue mais aussi d’autres abus jusque-là sans suite malgré de nombreuses plaintes portées à l’attention des autorités locales. S. M. Patrice Kenfack Tanga, chef supérieur Balatchi, ayant pris la mesure de la situation, va réussir à calmer ces dernières en les rassurant que tout sera réglé dans un bref délai. Dans la matinée d’hier, les conducteurs ont installé des barricades dans les grandes artères du village avant de prendre d’assaut la gendarmerie avec pour seul objectif d’en découdre avec l’auteur de cet acte.

Alerté, le souspréfet de Mbouda et son étatmajor sont descendus sur le terrain pour s’enquérir de la situation. Pour éviter tout débordement, au regard des vives tensions observées au sein de la population, l’autorité administrative a exigé la libération des conducteurs de motos en garde à vue dans cette gendarmerie. Les populations ont saisi l’occasion pour dénoncer les abus orchestrés par les éléments de ce poste de gendarmerie créé il y a juste quelques années.

Elles ont bien accueilli l’appel au calme du sous-préfet, qui a promis de tout mettre en oeuvre pour que les populations de ce groupement jouissent des vrais avantages de la présence d’un poste de gendarmerie dans leur localité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter