Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 02Article 570778

General News of Tuesday, 2 February 2021

Source: Mutations

Drame de Santchou: le bilan s'alourdit

Le nombre de personnes décédées est passé de 53 à 55 après la découverte de deux nouveaux corps.

Il a été trouvé dans les décombres le 28 janvier dernier par les services d'hygiènes de la commune de Dschang, dans le département de la Menoua, région de l’Ouest, deux corps de plus complètement calcinés. Ce qui alourdit le bilan. On peut donc désormais compter 55 corps calcinés, 29 blessés graves placés sous soins intensifs dans les formations hospitalières de Dschang et de Bafoussam.

Quant à certaines dépouilles, elles sont départagées entre les services mortuaires de Dschang, Penka-Michel et Bafoussam. En ce qui concerne l’identification, deux nouveaux corps ont été remis aux familles pour inhumation. Il s’agit de ceux du chauffeur et du convoyeur du camion transportant le fuel. Les restes des corps non identifiables sont encore en souffrance dans les différentes morgues en attendant que les familles se prononcent. Il reste attendu que les autorités compétentes, en plus d’organiser les obsèques comme c’est très souvent le cas, décident de ce qui sera fait de l'inhumation de tous ces corps difficiles à identifier.

Suite à l’hécatombe, des enquêtes ont révélé que 14 des 55 décédés étaient originaires de Fondonera, localité frontalière au Lébialem. Soit un total de 10 enfants et quatre femmes. Du coup, une cinquantaine de familles portent le deuil. Les défunts avaient pris la route un peu plus tôt pour prendre part aux rites funéraires de leurs parents prévus le week-end suivant. Malheureusement leur voyage a été écourté. Il est à noter que sur les 14 disparus, neuf étaient des enfants et petitsfils d’une même fratrie. Dès lors, leurs géniteurs sont plongés dans l’émoi et la consternation.

Dans une communication, le chef de la communauté Fondonera de Douala, d’où sont partis les passagers vers 23 h dans la nuit du 26 janvier dernier, n’en revient pas. «La communauté Fondonera de Douala est sous le choc. Pas de qualificatifs pour parler de ce qui vient de nous arriver. J'invite les populations Fondonera du Cameroun et de la diaspora à joindre leurs prières à celles des familles touchées par ce drame pour le repos des âmes qui ont péri dans cette catastrophe», demande sa Majesté Étienne Ajifack.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter