Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 29Article 564608

General News of Tuesday, 29 December 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Drame de Ndikinimeki: les solutions de Akere Muna pour réduire les accidents au Cameroun

Ce lundi, 28 décembre 2020, Me Akere Muna a émis des suggestions dans l’optique de l’éradication des tragédies sur la voie publique au Cameroun. Des solutions que l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 propose quelques temps seulement après à cet autre accident de trop sur nos routes.

Sur son compte Twitter, l’avocat international indique : « Chaque fin d'année, c’est la même histoire. Désormais, faisons les choses différemment. Tous ces agents de la sécurité routière devraient penser davantage à l'état des conducteurs et des véhicules et moins aux cadeaux qu'ils peuvent soutirer pour la nouvelle année. Les conducteurs de bus interurbains devraient avoir 1 nombre max d'heures de conduite et un minimum d'années d'expérience pour être qualifiés et subir un alcootest avant démarrer chaque voyage. Un système électronique peut être utilisé pour assurer l'application de ces mesures de base ».

La réaction de Me Akere Muna est consécutive à l’hécatombe que le Cameroun a enregistrée sur l’axe lourd Yaoundé-Bafoussam dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 décembre 2020. En effet, un bus de transport provenant de Koutaba pour Yaoundé est entré en collision avec un camion en sens contraire à Ndikinimeki.

A en croire les informations officielles rendues disponibles par le Ministre camerounais en charge des Transports (Mintransports), 35 personnes ont laissé leurs vies sur le carreaux et 18 se sont blessées ; un bilan susceptible de s’alourdir au vu du choc profond qu’ont subi les victimes qui ont aussitôt été conduits à l’hôpital pour une prise en charge immédiate.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter