Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 03Article 571003

General News of Wednesday, 3 February 2021

Source: Le Messager

Drame Dschang : les députés situent les responsabilités, le gouvernement accusé

Suite au tragique accident survenu au petit matin du 27 janvier 2021 à la falaise de Santchou, qui a couté aujourd'hui la vie à 55 personnes et fait 23 blessés graves, le réseau des parlementaires pour la promotion des assurances et banques (Reppas) monte au créneau.

Le Reppas passe en revue tous les différents maillons qui interviennent dans la chaîne des transports au Cameroun. En premier lieu, il y a le gouvernement de la République : " Demande la plus grande diligence et la plus grande transparence et sincérité dans la conduite de l'enquête instruite par le gouvernement afin de rétablir rapidement les responsabilités en vue des sanction les plus sévères à l'encontre des auteurs directs et indirects de cette triste situation, notamment les éléments des équipes supposées être présents à tous les postes de contrôle de douane, de police et de gendarmerie; le long du trajet qu'aura emprunté la cargaison dangereuse de carburant frelaté; jusqu'au lieu de l'accident à la falaise de Dschang", lit-on dans le communiqué qui sonne comme une mise en garde contre une quelconque négligence dans le traitement de cette affaire. Par ailleurs, il demande aussi de prendre conscience des défaillances ou manquements visibles des institutions étatiques dans la prévention de ce grave et mortel accident survenu à la falaise de Dschang.

En deuxième lieu, le Reppas attire aussi l'attention du ministre des transports sur la nécessité, voire l'urgence de la mise sur prid effective du conseil national de la sécurité routière qui créé depuis 1999 n'est pas toujours effectif 22 ans après. Son rôle bien connu étant " d’étudier et proposer au ministre des transports, toutes mesures susceptibles d'optimiser les actions de prévention et de sécurité routière". Les parlementaires attirent aussi l'attention du ministre des transports sur la délivrance fantaisiste et complaisante du permis de conduire et des visites techniques automobiles, tout comme sur l'inexistence des contrôles administratifs préventifs dans les agences de voyage. Le troisième maillon qui intéresse le réseau est le ministère des travaux publics. Le Reppas attire l'attention du ministère sur " la défaillance criante qu'on observe dans la mission d'assurer l'entretien régulier des toutes dont la plupart se trouve dans un état de délabrement dangereux pour la circulation."

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter