Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 26Article 564266

General News of Saturday, 26 December 2020

Source: mimimefos.com

Drame à Douala: la femme d'un pasteur verse de l'eau chaude sur la maîtresse de son mari

Grace, épouse d'un pasteur de Deido, Douala, est en garde à vue après avoir versé de l'eau chaude sur une femme, Ngwa Vanessa Kim, une chanteuse de gospel.

Grace et son mari, l'apôtre Daniel Mbongchom, viennent de terminer une croisade de trois jours à Douala du 17 au 20 décembre sous la bannière de l'Église éclairée de la merveille, une dénomination chrétienne.

La femme blessée, qui se trouve actuellement dans un établissement médical à Douala, dit que Grace risque d'aller en prison si elle ne s'excuse pas publiquement pour obtenir son pardon.


Bien que les rapports des membres de la famille indiquent que la femme répond positivement au traitement, le haut de son abdomen, y compris la poitrine et la tête, est toujours gravement blessé par l’eau bouillie.


Cependant, l’épouse du pasteur n’a pas encore expliqué la raison de son comportement alors que son mari, l’apôtre Daniel Mbongchom et sa famille, cherchent à la sauver d’une peine de prison imminente.


La victime, Vanessa avant l'attaque
Une femme blessée dit que le pardon n'est possible que si la femme du pasteur «avoue»

Alors que la famille du pasteur fait pression pour le pardon, Vanessa qui gémit toujours de douleur dit qu'elle ne peut pardonner que si Grace Profetess aux côtés de l'apôtre Daniel Mbongchom avoue ouvertement au public.

S'adressant à MMI, sa gardienne d'hôpital, qui fait également office de marraine, dit que sa filleule répond au traitement tandis que la famille du pasteur plaide pour que l'affaire ne soit pas traînée en justice.

«Elle reprend un peu. La famille du pasteur est venue et l'a suppliée de ne pas porter l'affaire devant les tribunaux. La femme du pasteur (qui est en garde à vue) devait être emmenée à la prison de New Bell jeudi matin. Mais ma filleule a dû lui pardonner le crime pour qu'elle ne soit pas emmenée en prison », a déclaré la marraine de la femme blessée.

Alors qu'elle était sur son lit d'hôpital, la femme blessée a déclaré que le couple devait s'excuser publiquement et expliquer pourquoi l'épouse du pasteur lui avait versé de l'eau chaude.

C’est, dit-elle, la seule condition pour obtenir la clémence d’une peine de prison spéculée dans l’attente de la femme du pasteur.

Genèse de la matière

Grace selon des sources proches de Vanessa blessée, est devenue extrêmement jalouse lorsque son mari, Daniel Mbongchom a demandé à Vanessa de prêcher à l'église.

«J'ai été invitée à chanter pendant le service religieux, c'est là que le problème a commencé, Grace a affirmé que son mari était amoureux de moi», raconte Vanessa.

«La femme est devenue très jalouse et insolente, accusant Vanessa de sortir avec son mari, elle l'a même confrontée en public, promettant le pire, si Vanessa ne s'arrête pas», raconte notre source.

Au moment de mettre sous presse, Grace avait présenté des excuses publiques à la victime via sa page Facebook.

«Je suis désolé pour toutes les souffrances que je vous ai causées, je suis à nouveau désolé, et je trouve une place dans votre cœur pour lui pardonner», a écrit Grace Profetess sur Facebook.

Elle est toujours en détention.

L'incident de Douala pourrait bien être l'une des tristes histoires qui accompagnent habituellement le glamour de décembre alors que les mariages et les relations deviennent victimes d'une concurrence extrême et de quêtes de plaisir entre jeunes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter