Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 17Article 528103

General News of Friday, 17 July 2020

Source: camer.be

Double nationalité : ‘le texte de 1968 est suranné, il est devenu obsolète'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le président du Pcrn se projette, en tant qu’élu, sur les activités du parti dans les mois à venir.


Le Pcrn n’a pas fait de propositions de loi au cours de la dernière session. Vous n’aviez rien à dire ?


Le Pcrn n’a pas fait de propositions de loi pendant cette session. J’en conviens. Mais je peux vous garantir qu’après la session consacrée au budget, c’est-à-dire celle de novembre, que dès la session de mars 2021, le Pcrn brillera par des propositions de loi.


Le réseau des parlementaires pour la diaspora a été particulièrement actif pendant la session de juin. Quelle est votre position sur la double nationalité ?


Notre position à ce sujet est bien claire. Le texte de 1968 est suranné, il est devenu obsolète. Il faut le réviser, non pas seulement pour la double nationalité, car nous au Pcrn nous sommes pour la plurinationalité pour des raisons évidentes. La loi de 1968 qu’il faut réviser est née dans un contexte où il fallait trouver une jonction entre la nationality act de 1948, qui régissait le Cameroun occidental, et l’ordonnance de 1959 qui régissait le Cameroun oriental. Et puis de toute façon, un an plus tôt, il y avait le décret du parti unique. Donc il fallait, dans un contexte de réunification, une fongibilité du régime juridique de la nationalité. Il y a longtemps maintenant 1968. Les mêmes nous disent qu’il y a environ cinq millions de Camerounais à l’étranger, c’est-à-dire le 1/5 de la population générale du pays.


Cette population à l’extérieur qui brille par son intellect, par son dynamisme, par ses innovations, etc. Mais il est temps que pendant que nous voulons qu’ils reviennent investir, que nous acceptions aussi qu’eux-mêmes puissent revenir s’établir au Cameroun en jouissant pleinement des droits qui sont les leurs. Alors si on peut, parce qu’on veut que des Camerounais qui sont de brillants footballeurs, basketteurs, volleyeurs, etc., se mettent au service du Cameroun, fabriquer des passeports dans la nuit pour souscrire aux exigences des organisations qui organisent ces compétitions-là, pourquoi on ne le ferait pas pour tous les autres Camerounais qui veulent tout simplement jouir de ce qu’ils n’ont jamais cessé d’être, c’est-à-dire Camerounais ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter