Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 08Article 572080

Diasporian News of Monday, 8 February 2021

Source: La Nouvelle Expression n°5400

Double nationalité – Cas pratique : le cas des camerounais de l’Allemagne

D’après un rapport de la GIZ, les migrants camerounais sont considérés comme l’un des plus importants groupes pour l’Allemagne du fait de leur jeunesse et de leur profil éducatif de haut niveau.

Parmi les institutions qui ont étudié la situation de la diaspora camerounaise, « la GIZ semble avoir réalisé l’une des études les plus affinées. Dans un rapport intitulé «La diaspora camerounaise en Allemagne sa contribution au développement du Cameroun», le bras séculier de la coopération allemande au Cameroun nous livre une lecture pertinente de la situation et du pouvoir de la diaspora camerounaise en Allemagne.

Dans ce document de 36 pages, on apprend qu’en 2006, 14 414 Camerounaises et Camerounais étaient officiellement enregistrés en Allemagne. Des statistiques officielles qui ne tiennent pas compte des migrants en situation irrégulière, qui vivent et travaillent en Allemagne. A ces 14 414 citoyens camerounais officiellement enregistrés viennent s’ajouter 1 601 personnes ayant acquis la nationalité allemande entre 1980 et 2005.

En 2006, dit le rapport, les migrants en provenance de l’Ouest du Cameroun et des grandes villes, telles que Yaoundé et Douala, sont plus fortement représentés, à cause de la plus forte concentration d’établissements d’enseignement dans ces régions. La migration intellectuelle jouant un rôle majeur dans le cas du Cameroun, contrairement à d’autres groupes de migrants de l’Afrique subsaharienne.

Selon la GIZ, deux facteurs rendent la migration camerounaise vers l’Allemagne particulièrement intéressante sous l’angle des politiques migratoires et du’ développement. D’abord le nombre relativement élevé de migrants originaires du Cameroun par rapport à celui d’autres pays de l’Afrique subsaharienne. Ce qui fait des Camerounais le troisième groupe (en nombre) en provenance d’Afrique subsaharienne, après les Ghanéens et les Nigérians. Deuxièmement, les migrants camerounais en Allemagne sont pour la plupart jeunes et ont un niveau d’éducation élevé.

Selon le rapport, les Camerounais en Allemagne constituaient en 2006 le plus grand groupe d’étudiants et de diplômés originaires d’Afrique subsaharienne en Allemagne. Des effectifs en augmentation chaque année dé’ 1000 nouvelles inscriptions dans des établissements de formation, et qui font des migrants camerounais un groupe qui présente un important potentiel économique, tant pour la société camerounaise que pour la société allemande «du fait de leur jeunesse et de leur profil éducatif de haut niveau».

Au-delà de ces constats, le rapport de la GIZ s’est permis d’analyser les rapports entre ces membres de la diaspora et leur pays d’origine. Le rapport relève par exemple qu’après l’échec de la conférence sur le thème «Économie et diaspora», qui s’est tenue en avril 2007, des représentants de la diaspora avaient dressé une liste de conditions à remplir par l’Etat du Cameroun pour pouvoir intégrer efficacement la diaspora dans les processus de développement.

Parmi ces conditions : la corruption et le clientélisme de groupes ethniques et de partis, le non paiement des factures des membres de la diaspora revenus travailler au Cameroun des crédits pour la création d’entreprises, la possibilité de posséder une double nationalité, la sécurité personnelle et la sécurité de la propriété, etc.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter