Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 01Article 570541

xxxxxxxxxxx of Monday, 1 February 2021

Source: Actucameroun.com

Douala, une ville qui se noie dans la poubelle

Les Habitants de la ville de Douala vivent, depuis plusieurs années déjà avec des ordures qui s’accroissent près de leurs maisons et des marchés, ceci en dégageant de très fortes odeurs nauséabondes.
Il est presque rare de circuler dans les artères de la capitale économique sans apercevoir un tas d’ordures ou un bac .à ordures qui déborde. Ici au lieu-dit génie Militaire, point situé non loin de la décharge d’hygiène et d’insalubrité du Cameroun (Hysacam), les riverains de cette zone ont fait des ravins et des caniveaux des lieux de dépôt de déchets ménagers. « Il y’a pas de bac à ordures dans mon quartier, c’est le pourquoi je viens verser . mes ordures ici. Quand je verse comme ça je sais la pluie va amener ça norh ! C’est depuis plusieurs années que je le fais ». Nous révèle Marie, une riveraine croisé sur place.

A d’autres endroits, la poubelle est versée en même le sol ou en pleine route au détriment , des personnes vivants aux alentours. « L’endroit que vous voyez ci, c’est moi qui récure ça depuis plusieurs toujours. J’ai essayé de mettre une plaque interdisant le dépôt d’ordures ici, mais lorsque que je suis absent, ça continue. Souvent j’organise des séances de propreté avec les jeunes de la zone. Nous sommes obligés de faire cela car il y’a une source d’eau ici que nous consommons, donc les alentours de cette source ne doivent pas être sales». A déclaré M. Nyemb, chef de bloc du quartier Bobé.

Le constat est le même à quelques kilomètres de là au marché de PklO. C’est avec la main sur le nez, que les personnes passants près de ce bac à ordures se protège contre les fortes de odeurs que dégage ce dernier. D’autres encore trouvent des voies de contournement. « je vends à côté de cette poubelle depuis près de six mois déjà. Ce n’est pas facile pour moi car je dois gérer les mauvaises odeurs dont dégage ce bac. Et en plus, certains clients n’osent pas venir vers moi à cause de ça. Maintenant même c’est un peu propre, souvent les ordures arrivent même jusqu’à lieu de commerce. Ce n’est vraiment pas facile !». Nous explique Marcelle, commerçante au Marché de Pk 10.



Selon un environnementaliste, le fait de déverser les ordures sans tenir compte de la nature n’est pas sans conséquences. « Lorsque les ordures sont déversé n’importe où et n’importe comment dans la ville, ceci a des effets néfastes notamment la pollution à travers les gaz toxiques que profèrent ces détritus. Le fait de jeter ses ordures dans une rigole entraînent également une mauvaise canalisation des eaux lors de la tombée des pluies, bouche les caniveaux et vas même jusqu’à causer des inondations. L’on peut prendre l’exemple de Ndokoti ou les caniveaux sont tout le temps bouché, résultat mauvaises odeurs et débordement des eaux ». Va affirmer Aurélien B. Dibong, Environnementaliste.

Par ailleurs celui-ci propose quelques solutions pour que ce problème salubrité soit résolu dans la ville de Douala. « L’on devrait construire plus de rigoles et nettoyer celles qui sont déjà construites. J’invite la société chargée de la propreté à installer plus de bac à ordures dans la ville, et aux populations de jeter leurs déchets dans une poubelle, quelles peuvent créer même dans leurs domiciles». Va-t-il rajouter.

En attendant, c’est avec beaucoup de peine que les populations de la ville de Douala appellent les agents de la Société de ramassage d’ordures Hysacam à faire mieux leur travail.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter