Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 06 26Article 465661

General News of Wednesday, 26 June 2019

Source: www.camerounweb.com

Douala: les réfugiés anglophones retournent à Bamenda

C'était un parc plein dans la plupart des agences à Bonaberi, Douala, mardi soir, alors que certaines personnes déplacées rentraient dans leur ville d'origine, Bamenda, après des rapports faisant état d'un calme relatif suite à une décision récente prise par le gouverneur, levant le couvre-feu.

Des témoins qui se sont confié à notre rédaction, ont dit qu'ils ont indiqué avoir suivi l’évolution de la situation depuis Bamenda alors qu’ils étaient à Douala et ont confirmé que la vie revient progressivement à la normale. D'autres affirment qu'avec la levée du couvre-feu, les choses ont changé et la ville n'est plus aussi hostile qu'avant.

« C'est trop cher de rester à Douala. Le montant que j'utilisais pour préparer la nourriture à Bamenda pendant deux jours, je l'utilise maintenant pour cuisiner une journée à Douala. Parfois, mes enfants se plaignent qu'ils ne sont même pas rassasiés. J'ai des bananes et des bananes plantains dans ma ferme. Ma sœur a planté du maïs dans ma ferme. Au moins, j'ai assez à manger à Bamenda », a confié Ousman Yeika, l'un des rapatriés.

Interrogé sur sa certitude que tout était normal, il a répondu : « Nous verrons. Mais pour l'instant, tout le monde y va. La chaleur ici est trop forte. Je veux juste rentrer chez moi pour l'instant. Si finalement ça ne marche pas, je serai obligé de revenir ».

Le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique, a levé le couvre-feu imposé à la région depuis le 9 septembre 2018. Le troisième couvre-feu qui limitait la circulation des personnes et des marchandises dans la région de 6h à 18h a été levé le vendredi 14 juin 2019.

La décision du Gouverneur a été prise à la suite d'un calme relatif qui était revenu dans la région. Cependant, les combattants sécessionnistes auraient imposé leur propre règle sur le terrain, avertissant les exploitants d'entreprises de fermer leurs portes avant 20 heures.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter