Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 08Article 600790

Actualités of Tuesday, 8 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Douala : la justice place sous administration séquestre la fortune de Pascal Monkam

Mise sous administration séquestre de tous les biens meubles et immeubles Mise sous administration séquestre de tous les biens meubles et immeubles

L’homme d’affaires camerounais est décédé le 27 février 2021 en Afrique du Sud.
Le Tribunal de première instance de Bonanjo vient de désigner un collège d’experts pour la gestion du patrimoine du milliardaire camerounais.
La gestion de sa succession oppose un de ses fils aux veuves, aux enfants et petits-enfants.

C’est une nouvelle page qui s’ouvre dans la succession de Pascal Monkam, milliardaire camerounais décédé en Afrique du Sud en février dernier. Désormais son patrimoine sera géré par un collège d’experts désigné par la justice. « Nous juge des référés (…), ordonnons en conséquence la mise sous administration séquestre de tous les biens meubles et immeubles personnels, titres, avoirs, coffres forts, loyers, actions, dividendes et revenus du défunt Monkam Pascal », peut-on lire dans l’extrait du plumitif de l’audience du 27 mai 2021. Le tribunal a ainsi désigné un collège d’experts, qui aura à sa tête une dame, expert financier à la Cour d’Appel du Littoral. Les co administrateurs du patrimoine seront rémunérés à 4% du montant des sommes recouvrées et administrées.

La joie d’Alain-Christian Monkam Nganou

Après le verdict, l’un des fils du milliardaire qui avait saisi le tribunal s’est dit fier de la décision rendue par la justice. « Nous avons saisi la justice pour que nos droits soient respectés. Cette décision est une première étape dont j’en suis fier », a –t-il déclaré. C’est à ce fils du fortuné homme d’affaires Pascal Monkam que le Tribunal de première instance de Bonanjo a donné gain de cause à Alain-Christian. Il avait en effet porté plainte contre les veuves, enfants et petits-enfants du défunt. La cour a décidé le 3 juin dernier de trancher en faveur de l’avocat basée en France, alors qu’il y avait introduit une requête visant à éviter une dilapidation des avoirs de son géniteur par les autres membres de la famille. Une victoire donc pour celui qui dit vouloir éviter que le nom de son père disparaisse dans le milieu des affaires au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter