Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 18Article 580990

xxxxxxxxxxx of Thursday, 18 March 2021

Source: actucameroun.com

Douala : grève du personnel enseignant du collège polyvalent Suzanna

En plus d’être rémunérés à l’aube du mois d’avril, notamment le 16 mars 2021, les enseignants se sont vus dépouiller de leurs salaires de plus de la moitié.

Pas de cours pour les centaines d’élèves du collège Polyvalent Bilingue Suzanna, sis au lieu-dit Combi-Bar dans l’arrondissement de Douala 3, ce mercredi 17 mars 2021. La raison ? Les professeurs étaient en grève pour dénoncer le mauvais traitement salarial.

En plus d’être rémunérés à l’aube du mois d’avril, notamment le 16 mars 2021, les enseignants se sont vus dépouiller de leurs salaires de plus de la moitié pour les uns. Et de l’intégralité pour les autres pour des raisons non fondées.

« Ce mois les enseignants ont reçu leur salaire le 17 mars et constaté qu’il y avait des coupures. Approchée, l’administration de l’établissement dit qu’elle a calculé les salaires sur la base du remplissage du cahier de texte (Le cahier de textes permet aux enseignants de consigner le travail fait en classe ainsi que le travail à faire par les élèves, Ndlr). Moi par exemple, j’ai perçu 50 000 FCFA ce mois au lieu de 80 000 FCFA après avoir 15 h de cours », explique, une enseignante de la classe de Terminale, sous le sceau de l’anonymat.

En représailles, l’administration du collège a fait appel aux gendarmes pour intimider les manifestants. Certains enseignants ont « été mis à porte de l’établissement comme des rébus et par la force. Nos vies sont en danger malgré les efforts que nous fournissons jusqu’ici. Depuis des années, nous nous sommes rapprochés de notre autorité pour trouver des réponses et résolutions mais rien n’a abouti », raconte un autre contestataire.

Et d’ajouter : « Les gendarmes ont été interpellés pour nous intimider et au besoin d’user de violence si besoin y est. Hier encore, aux environs de 17h notamment un collègue a subit des sérieuses menaces de la part de ces défenseurs de la justice ».

Ce jeudi matin, après une rencontre avec le délégué départemental de l’enseignement secondaire ce matin, il a été pris ces décisions : le paiement intégral du salaire des enseignants ; le remboursement total des frais de la mutuelle ; aucun enseignant de doit être poursuivi ni intimidé ; la religion ne doit plus être imposée aux enseignants car le contrat ne le mentionne et l’établissement est laïque ; la mutuelle cessé d’être imposée aux enseignants.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter