Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 07Article 612451

Actualités of Saturday, 7 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Douala : deux agents d’Eneo ‘grillés’ sur un poteau électrique (vidéo)

Enéo est une compagnie décriée au Cameroun Enéo est une compagnie décriée au Cameroun

• Il s’agit d’un accident professionnel

• Les victimes sont en vie et pris en charge

Enéo est une compagnie décriée au Cameroun



Les images font le tour des réseaux sociaux. Deux électriciens d’Eneo ont reçu de violents chocs sur un chantier à Bessengue-Douala. Pour plusieurs internautes, ces employés d’Eneo ont perdu la vie. Il n’en est rien. Les infortunés sont en soins intensifs selon Eneo

« Deux électriciens engagés sur un chantier de réhabilitation du réseau de distribution, à Bessengue-Douala, ont été électrisés ce vendredi 06 Août 2021. Les secours mobilisés les ont transportés aussitôt à l’hôpital Général de Douala où ils sont sous soins intensifs. Les équipes médicales et d’exploitation d’Eneo suivent de près la gestion de la situation, en relation avec celles de l’Hôpital Général », apprend-on de la compagnie.



Une compagnie décriée

Le fait est inédit. Les étudiants de l’université de Yaoundé II adresse une lettre au directeur général d’Eneo pour le supplier de ne pas couper l’électricité durant la période des examens.

La lettre intitulée « Demande de non coupure à SOA durant les examens du second semestre des Etudiants de la faculté des sciences juridiques et politiques qui débutent ce lundi 12 juillet 2021 dès 8h00 et s'achèveront le samedi 17 juillet 2021 à 17h30 », a été écrite par l’association des étudiants de la faculté des sciences juridiques de l’Université de Yaoundé II.


Les étudiants expliquent au directeur d’Eneo comment les coupures d’électricité ont entravé le bon déroulement des examens lors du semestre précédent.


« Compte tenu des coupures d'électricité intempestives et des travaux de réaménagement des réseaux électriques qui ont entravé et freiné le bon déroulement des examens du premier semestre, nous souhaitons que durant les évaluations du second semestre, ces pratiques qui ont souvent lieu lors desdits examens ne puissent être enregistrées.

Rejoignez notre newsletter!