Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 02 08Article 490360

General News of Saturday, 8 February 2020

Source: Cameroon Info

Douala 5e: les habitations menacées de destruction

Ce vendredi 7 février 2020 ces derniers ont investi les rues pour protester contre l’opération de démolition engagée dans le quartier par les autorités de la ville.

Barricades, slogans scandés à tue-tête et routes barrées. Comme il y a de cela deux semaines, l’ivresse de la contestation s’est une nouvelle fois emparée de Bepanda. Ce vendredi 7 février 2020, les habitants de ce quartier, plus précisément ceux du bloc 8 Petit Wouri, situé dans le 5e arrondissement de la ville de Douala, se sont déversés dans la rue pour se dresser contre l’opération de casse et de démolition engagée ce même jour, par les autorités administratives de la capitale économique.

C’est que le quartier est régulièrement inondé par les eaux. Pour essayer d’apporter une solution à ce problème, les autorités de la ville ont décidé de construire un drain. Sauf que pour que les travaux avancent, il faut casser des maisons. Une réalité que les riverains ont du mal à accepter. Certains accusent même les responsables du chantier d’avoir volontairement dévier le drain de son tracé originel. Au micro de nos confrères de Canal 2 International, plusieurs d’entre eux crient au scandale «Ils ont même dévié l’eau, ça c’est le vol. Un vol bien organisé dans ce pays», martèle l’un de ces derniers.

Informé de la situation, Fombele Mathias Tayem le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 5e s’est rendu sur les lieux. Visiblement courroucé, l’administrateur civil n’a pas du tout été tendre envers les protestataires «Chaque jour vous bloquez les routes! Vous les bloquez pourquoi? Vous ne pouvez pas travailler? Vous passez votre temps à la maison pour bloquer les routes? Il y a le bureau du sous-préfet, pourquoi vous ne venez pas y déposer vos plaintes?» s’est-il offusqué.

Néanmoins, en quittant les lieux il a ordonné l’arrêt des casses, le temps de vérifier le statut juridique du terrain sur lequel est en train d’être construit le drain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter