Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 17Article 614089

Actualités Régionales of Tuesday, 17 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Douala 4 : le maire confisque l’ascenseur de l’hôtel de ville pour lui seul

Le maire confisque l’ascenseur de l’hôtel de ville pour lui seul Le maire confisque l’ascenseur de l’hôtel de ville pour lui seul

• Le de Douala est le seul qui utilise l’ascenseur

• Les usagers n’y ont pas accès

• Focaco dénonce les agissements du maire


Lengue Malapa ne veut croiser personne dans l’ascenseur de la mairie. Selon un communiqué de la Fondation camerounaise des Consommateur (Focaco), l’élu a conditionné l’accès à l’usage d’une carte magnétique dont il est le seul et unique détenteur.

« Après le recoupement et l’examen quant au fond desdites dénonciations émanant de ces usagers vulnérables, il apparaît qu’un système intelligent de contrôle d’accès à l’ascenseur a été mis en place. Ce n’est que lorsque le détenteur de la carte IC la glisse sur l’ascenseur que l’ascenseur peut être utilisé, empêchant efficacement l’ascenseur aux autres usagers. Et selon des témoignages, il existe une seule carte IC dont l’unique détenteur est le Maire LENGUE MALAPA », indique le communiqué de l’association.

Et pourtant selon la même source, plusieurs services de l’hôtel de ville se retrouvent au quatrième étage de l’immeuble. Les usagers, surtout les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants sont obligés de prendre les escaliers pour espérer bénéficier les services de la mairie.

« La Fondation Camerounaise des Consommateurs (FOCACO) a reçu de plusieurs usagers (femmes enceintes, personnes âgées, personne à mobilité réduite) des plaintes dénonçant l’interdiction d’accès à l’ascenseur qu’abrite l’Hôtel de ville de la mairie de Douala 1er, un bâtiment R+4 où les services essentiels y compris le cabinet du Maire se trouvent au dernier étage », précise le communiqué.

L’association invite le maire à revoir sa copie et permettre à tous les usagers d’avoir accès l’ascenseur qui est un bien public.
« En conséquence et conformément à la Loi-cadre n° 2011/012 du 6 mai 2011 portant protection du consommateur au Cameroun, la FOCACO exige que l’accès à l’ascenseur soit ouvert sans délai à tous les usagers et prioritairement aux femmes enceintes, aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite afin de garantir et sécuriser leur mobilité verticale », conclut le communiqué.

Rejoignez notre newsletter!