Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 01Article 605707

Actualités of Thursday, 1 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Douala 3e : un commerçant poignarde un agent de la police municipale

Un commerçant poignarde un agent de la police municipale Un commerçant poignarde un agent de la police municipale

• Le pronostic vital de l’agent municipal n’est pas engagé

• Les agents municipaux sont régulièrement accusés d’abus

• Ils avaient bastonné un journaliste de Canal 2 International


Un agent de la police municipale de la mairie de Douala 3e a été poignardé au dos ce matin par un commerçant au marché Ndogpassi lors de l'opération jeudi propre. Transporté à l'hôpital de Logbaba l'état de sieur Edimo fritz est jugé stable par les médecins. L’information a été rapportée par nos confrères de Tele Asu.

Les agents de police municipale du Cameroun sont régulièrement accusés d’abus. A Douala comme à Yaoundé, des tensions entre ces agents municipaux et les populations sont récurrentes.

En mai 2021, certains agents municipaux avait copieusement bastonné un journaliste de Canal 2 International avant d’emporter son matériel de travail.
Toute la rédaction de Canal 2 International ainsi que corps de la presse camerounaise dénoncent les violences perpétrées sur l'équipe de reportage de cette télévision. Les actes de barbarie sur les professionnels de média ont été commis par les agents de la police municipale de Yaoundé 5. En plus d'avoir tabassé et blessé au moins un journaliste et un cameraman, les agents de la police municipale ont emporté une camera de télévision. Aucune trace du matériel n'est détectable jusqu'à ce jour.

Le 29 avril 2021, une équipe de reportage de Canal 2 International a passé un sale quart d'heure dans les locaux de la mairie de Yaoundé 5 alors qu'elle tentait de couvrir la manifestation des conducteurs de taxi-moto, les agents de la police municipale ont fait une violente irruption. Journaliste et techniciens furent copieusement bastonnés et humiliés. Le confrère Hycenth Chia et ses collaborateurs sont accusés « de créer une rébellion ». Pour les agents de la police municipale, c'est l' équipe de reportage de Canal 2 Interna qui a incité à nouveau les manifestants.

Interrogé, le maire de la municipalité de Yaoundé déclare aux journalistes de Canal 2 International qu'ils n'avaient rien à faire dans ses locaux. Pire, au moins un matériel de travail des journalistes est porté disparu. La camera est introuvable depuis l'attaque violente de la police municipale de Yaoundé 5. La direction de la chaîne de télévision monte un dossier et n'excluent pas des actions sur le plan judiciaire et administratif.

Rejoignez notre newsletter!