Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 13Article 534532

General News of Thursday, 13 August 2020

Source: Actu Cameroun

Douala 3 : 700 litres de carburant frelaté saisis

La cargaison de carburant frauduleux saisie dans les différents quartiers a été transmise solennellement aux inspecteurs du ministère des Mines.
Valentin Epoupa, le maire de Douala 3è, est sur tous les fronts depuis sa prise de service. Après s’être personnellement impliqué dans la lutte contre la Covid-19, il se donne un autre défi.

Depuis quelques jours, l’exécutif communal procède à une opération de saisie de carburant entré frauduleusement dans son arrondissement. Résultat : A ce jour, on comptabilise un total cumulé de près de 700 litres déjà saisis.

Les quartiers passés au peigne fin
Toute saisie pratiquée doit être accompagné d’un PV dûment établi par un huissier de justice et signé par les deux parties pour les besoins. « La cargaison de carburant frauduleux saisie par nos éléments de la police municipale dans les différents quartiers de notre arrondissement a été transmise solennellement ce jour aux inspecteurs du Minee ». Confie un employé à la mairie.



La capitale économique tant à devenir une plaque tournante du trafic du carburant frelaté. Le 09 août, un camion contenant une centaine de bidons de 200 litres. Soit 12.000 litres de carburant frelaté saisis au quartier Bonabéri.

La cargaison dissimulée entre les sacs de sciure
D’après la douane, les auteurs de ce trafic ont dissimulé ces bidons entre les sacs de sciure de bois. La cargaison a ensuite été conduite sous escorte à l’ancienne direction des douanes à Bonanjo. Ces produits vont être transférés à la délégation régionale de l’eau et d’énergie du Littoral pour la suite de la procédure. « Nous allons effectuer des analyses de ces produits et si la qualité est bonne, ils seront vendus aux enchères et l’argent de la vente reversé au trésor public », avait précisé Fidèle Makonda, le délégué régional de l’eau et d’énergie du Littoral.

Selon le rapport du Gicam sur le phénomène du carburant frelaté dans les 03 régions septentrionales du pays, entraîne une perte de près de 13 milliards de FCFA de chiffres d’affaire par mois.

« Ce qui induit une perte en recettes fiscales de l’ordre de 05 milliards de FCFA. Annuellement, c’est environ 156 milliards de FCFA, qui sont perdus par les distributeurs des produits pétroliers et plus de 60 milliards de FCFA qui échappent aux caisses de l’Etat », précise le Gicam dans son rapport.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter