Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 14Article 541309

General News of Monday, 14 September 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Douala: 08 conducteurs de mototaxis kidnappés par des personnes non identifiées

C’est ce que laisse découvrir une vidéo qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux depuis ce dimanche 13 septembre 2020. Ces conducteurs de mototaxis auraient été enlevés dans la capitale économique camerounaise vendredi dernier aux environs de 17 heures.



D’après les déclarations d’un conducteur de mototaxis, des personnes non identifiées sont arrivées à bord d’un véhicule non immatriculé et ont kidnappé leurs collègues. Au moment du kidnapping, les conducteurs de mototaxis se trouvaient devant un kiosque à journaux en train de lire et de commenter les parutions du jour, a-t-on appris.

Parmi les 08 personnes enlevées, se trouve Jonas Yimeleu. Son épouse qui est à sa recherche depuis sa disparition est inconsolable. Les larmes aux yeux, elle lance : « mon mari est sorti de la maison, il est sorti de la maison à 09 heures comme d’habitude. Jusqu’à présent il n’est pas rentré. J’ai parcouru tous les postes de police, les gendarmeries, tout, je ne le vois. Je ne sais pas où il se trouve. Aidez-moi s’il vous plaît…j’ai laissé les enfants à la maison ».

« C’est depuis 06 heures que nous sommes dehors. On a parcouru tous les commissariats de Douala on dit qu’il n’est pas là…Moi je suis dépassé », a ajouté cette dame.

Dans la foulée, les collègues des conducteurs de mototaxis enlevés qui fustigent le kidnapping parlent d’une atteinte à la liberté d’expression. Ils disent s’engager à participer aux manifestations dites « pacifiques du 22 septembre 2020 », lancées par l’opposant Maurice Kamto. De sources bien introduites, ils ont déclaré d’une voix unanime : « ce n’est pas de cette façon-là qu’on va faire pour nous intimider. Nous sommes avec le peuple et nous sommes avec tous ceux qui svont sortir. En attendant nous voulons d’abord la libération de nos camarades ».

Précisons que dans la région du Littoral, les manifestations publiques sont interdites. C’est la substance d’un arrêté du Gouverneur, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua le 11 septembre dernier. Quelques heures avant, c’était son homologue de la région du Centre Paul Bea Naseri qui a décidé de l’interdiction de toute réunion et manifestation publique non déclarée sur son territoire de commandement jusqu’à nouvel ordre.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter